Voilà ici redonne des couleurs aux courses italiennes

Autres informations / 15.07.2009

Voilà ici redonne des couleurs aux courses italiennes

Prix Maurice de Nieuil (Gr2)

Voilà Ici (Daylami) passait

un test ce mardi dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2). Sa qualité n’était pas

mise en doute, puisque l’on savait qu’il était l’un des meilleurs chevaux d’âge

d’Italie. Mais la distance de 2.800m représentait le point d’interrogation pour

le pensionnaire de Vittorio Caruso. Il a répondu à sa manière en s’imposant

courageusement d’une courte tête. En ce jour de Fête nationale française, après

de grosses turbulences, Voilà Ici a confirmé que le monde hippique italien

était encore capable de belles choses sur la scène européenne. Voilà Ici remet

l’Italie au goût du jour à Longchamp, puisque depuis le 15 septembre 2002 et le

succès de Le Vie Dei Colori (Efisio) dans le Prix La Rochette (Gr3), plus aucun

cheval entraîné en Italie n’avait passé le poteau en tête dans un Groupe à

Longchamp.

 

Voilà Ici, un cheval lutteur

Voilà Ici a toujours démontré

un courage à toute épreuve. Une fois devant au pavillon, il a semblé devoir

lutter pour les places. Puis il a changé de rythme lorsque Winkle (High

Chaparral) a voulu le “passer”. Et il lui a repris l’avantage dans les

cinquante derniers mètres. « Voilà Ici avait besoin d’une vraie course, nous a

déclaré Vittorio Caruso.

Nous avions peur d’un

éventuel manque de train. Je crois que la monte de Mirco Demuro a fait la

différence. Sa victoire n’est pas une surprise, car nous étions confiants. Le

résultat a montré qu’il était très bon, même s’il a besoin de plus de rythme.

C’est un cheval généreux qui aime la lutte et cela s’est vérifié. Il pourrait

revenir en France courir le Prix du Cadran (Gr1) mais nous allons voir. Il est

bien mieux en terrain souple. Ce mardi, il réalise sa meilleure performance. »

Deux fois placé du Gran Premio di Milano (Gr1) et double gagnant de Gr3, Voilà

Ici a monté un palier, ce qui est encourageant en vue d’une reconversion sur le

terrain du grand fond. Une reconversion qui l’obligera à voyager, étant donné

que le programme italien ne fait pas la part belle aux stayers, loin de là. Un

problème que n’avait pas connu Vittorio Caruso avec son protégé Altieri (Selkirk),

double vainqueur de Gr1 à Rome sur 2.000m, venu enlever le Prix Messidor (Gr3)

sur le mile à Deauville.

 

Les drôles de dames de l’Aga

Khan

Les deux pouliches du prince

Aga Khan, Winkle et Shemima (Dalakhani) ont dû se contenter des accessits. Venue

comme une gagnante au pavillon, Winkle s’est montrée tenace jusqu’au bout et sa

défaite n’est qu’une question de balancier. Incontestablement, elle pourrait

avoir sa place chez les stayers d’élite. Elle avait d’ailleurs déjà montré de

la tenue lors de sa victoire sur 2.700m dans le Prix du Troarn (D). « Elle

court très bien, nous a confié Mikel Delzangles. Elle avait le droit de courir

dans cette course, d’autant qu’elle était bien placée au poids. Elle pourrait

courir le Prix de Pomone (Gr2). » Winkle sera donc raccourcie pour revenir sur

2.500m, sur le parcours de sa victoire dans le Prix Vulcain (L). Lauréate du

Prix de Lutèce (Gr3) sur le tapis vert, Shemima était de retour sur une longue

distance, après son succès sur les 2.000m du Prix Allez France (Gr3). Et contre

toute attente, elle a été prise de vitesse, revenant faire un probant effort en

pleine piste.

« Elle n’a enclenché qu’à

cent mètres du poteau et, s’il y avait eu vingt mètres de plus, je pense que j’aurais

gagné » disait son jockey, Christophe Soumillon.

 

Deux déceptions

On attendait beaucoup mieux

de Pointilliste (Giant’s Causeway) qui avait son terrain ce mardi. Le vainqueur

du Prix de Barbeville (Gr3) a pris le train à son compte, comme à son habitude,

mais n’a pu repartir dans les deux cents derniers mètres sous les attaques.

Quant au vainqueur du Prix du Cadran (Gr1), Bannaby (Dyhim Diamond), il est

resté le long de la corde en dernière position et son pilote, Julien Grosjean,

n’a pas cherché à le déboîter en dehors. Son entraîneur avait signalé que

Bannaby avait mis du temps à récupérer de sa sortie dans le Prix Vicomtesse

Vigier (Gr2) dans lequel il terminait 3e.

 Il faudra revoir le cheval de la Cuadra

Miranda SL.

 

 

Prix Maurice de Nieuil (Gr2)

Un premier Groupe pour

Daylami en France

Voilà Ici est le fils du

champion Daylami (Doyoun), frère utérin du crack Dalakhani (Darshaan), lauréat

de huit Gr1 de 1.600m (Poule d’Essai des Poulains) à 2.400m (Breeders’ Cup

Turf) en passant par les 2.000m de Sandown (Eclipse Stakes). Il aura fallu un

cheval italien, Voilà Ici, pour lui offrir sa première victoire dans un Groupe

hexagonal. La mère de Voilà Ici, Far Hope (Barathea) a gagné sa Listed à Milan

sur 1.200m.

 Les autres partants dans leur ordre d’arrivée

: Bannaby (Dyhim Diamond).

Tous couru.

Pointilliste mène bon train,

précédant Winkle, La Boum, Voilà Ici et Shemima, tandis que Bannaby galope en

dernière position. Voila Ici se rapproche dans la ligne d’en face et vient se

positionner en deuxième position. La Boum est troisième, précédant

Winkle. Shemima est cinquième

alors que Bannaby patiente. L’allure est sélective, pour une telle distance.

Voilà Ici vient attaquer Pointilliste dès le début de la ligne droite. La Boum

tente de progresser au centre alors que Winkle et Shemima progressent en pleine

piste. Une lutte à trois s’engage à deux cents mètres du poteau entre

Pointilliste, Voilà Ici et Winkle. Shemima met du temps à trouver la bonne

cadence alors que La Boum, un instant gênée, ne peut accélérer. Voilà Ici se

montre extrêmement courageux pour s’imposer, grâce à un balancier favorable.

Winkle s’est très bien défendue mais doit se contenter du premier accessit.

Shemima à mis du temps à enclencher dans la ligne droite avant de finir très

fort à la 3e place, mais trop tard pour espérer vaincre. L’animateur

Pointilliste se classe 4e, tout près, devant La Boum.