Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Aidan, les books et le foot…

Autres informations / 01.08.2009

Aidan, les books et le foot…

Les multiples succès d’Aidan

O’Brien dans les Gr1 ont un effet attendu : ils entraînent un manque à gagner

pour les bookmakers britanniques. Henrythenavigator (Kingmambo), Yeats (Sadler’s

Wells) et leurs autres compagnons de boxes lauréats affichent des cotes

faméliques et permettent à un grand nombre de parieurs de passer à la caisse.

L’agence William Hill, deuxième dans son domaine sur le marché anglais, en a

fait les frais. Ses profits ont baissé de 10 % à cause d’O’Brien. Ralph

Topping, patron de l’entreprise, a déclaré, non sans un humour très british : «

Oui, l’effet Aidan O’Brien a joué. Heureusement pour nous, il n’est pas

entraîneur d’une équipe de football ! »

On peut toutefois modérer ces

propos en précisant que le chiffre d’affaires généré par le football, même s’il

est en hausse, ne représente que 15 % des sommes glanées par William Hill,

contre 50 % aux courses hippiques.