Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Byword doit justifier sa réputation

Autres informations / 16.08.2009

Byword doit justifier sa réputation

DEAUVILLE , Dimanche

Prix Guillaume d’Ornano (Gr2)

 « Three Bodies a été

battu par Byword, un des meilleurs 3ans de France. » Cet avis mesuré est à mettre

dans la bouche de Pascal Bary, entraîneur du poulain de la famille Niarchos,

qui sera de nouveau en piste ce dimanche, dans le Prix

Guillaume d’Ornano (Gr2). Il retrouvera le pensionnaire

d’André Fabre, la ? JDG Rising

Star ? Byword (Peintre

Célèbre), qui l’avait nettement dominé dans le Prix Pelleas

(L) à Compiègne. Pourtant, Byword est encore vert. Il n’a

pas encore tous les automatismes du poulain de Gr1, mais il en a la carrure. Il

est comme un diamant que l’on doit travailler. D’autant plus qu’il est un fils

de Peintre Célèbre, qui donne des chevaux tardifs, capable de bien vieillir

comme Vallée Enchantée, Pride ou encore Trincot. Invaincu en deux sorties, le

frère de Proviso (Dansili), troisième du Prix Rothschild, passe son grand oral

pour prendre la succession de Literato (Kendor) et de la ? JDG Rising Star ? Russian Cross (Cape Cross), les

deux derniers vainqueurs au palmarès.

 

Three Bodies complète la ligne du “Pelleas” Deuxième du

“Pelleas”, Three Bodies (Domedriver) est à même de s’affirmer à l’automne. Il

vient d’ailleurs de gravir une marche en remportant le Prix Ridgway (L) de

façon très autoritaire. Poulain qui doit attendre avant de prononcer son

effort, il sera sur sa distance et n’a pas fini de progresser. S’il venait à

l’emporter, il offrirait un premier succès de Groupe à son père Domedriver

(Indian Ridge).

 

Debussy et Vésuve dans une position inversée

Dans le Prix Eugène Adam (Gr2), Debussy (Diesis) se présentait

en challenger et Vésuve (Green Tune) dans la peau d’un des favoris. Pour le

Prix Guillaume d’Ornano, ce sera l’inverse. Le protégé de John Gosden vient de

gagner le Gr2 mansonnien de bout en bout, très sûrement. Celui d’Elie Lellouche

n’a pas fait sa valeur, finissant septième, comme dans le “Jockey Club”. Pourtant

Vésuve a de la qualité, mais son caractère lui empêche parfois d’exprimer

l’étendue de ses moyens. Son mentor lui mettra pour la première fois les

œillères et cela doit avoir un effet bénéfique sur un poulain comme lui. Il

doit nous rassurer, alors que Debussy doit confirmer que son dernier succès

n’était pas volé.

 

 

Zafisio, le seul gagnant de Gr1

Courageux vainqueur du Critérium International (Gr1),

Zafisio (Efisio) n’a pas vraiment répété cette saison. Deuxième de la “Poule

d’Essai des Poulains” allemande, le Mehl-Mulhens-Rennen (Gr2), il oscille entre

le mile et 2.000m sans avoir la même verve qu’à 2ans. Il a eu des combats durs

à cet âge et s’en ressent certainement. Il retrouvera Dominique Bœuf, avec

lequel il a accompli ses meilleures performances françaises, et il est le seul

vainqueur de Gr1 du lot.