Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Cristal bonus, le retour des pegasus farms sous un nouvel entraînement

Autres informations / 08.08.2009

Cristal bonus, le retour des pegasus farms sous un nouvel entraînement

Depuis la fin du printemps,

les chevaux courant sous les casaques Pegasus Farms Ltd ont quitté les boxes royannais

d’Arnaud Chaillé-Chaillé. Les grands cracks d’Auteuil que sont Mid Dancer

(Mydian), Or Noir de Somoza (Discover d’Auteuil) ou encore Cyrlight (Saint

Cyrien) ont intégré les boxes de Chritophe Aubert, comme la majeure partie de

l’effectif d’obstacle. Cristal Bonus (Della Francesca), âgé de 3ans, sera le

premier partant de cette nouvelle association. Gagnant à Lyon en y débutant

directement en haies et dans un style convaincant, Cristal Bonus s’est produit

à Enghien lors de sa deuxième sortie, se classant quatrième – au prix d’un bon

effort final – d’une épreuve remportée par l’invaincu Telesky (Passing Sale).

 

Des lignes à prendre en

considération

Deux épreuves sont à prendre

particulièrement en compte. Le 23 mai à Châteaubriant, Cigliano (Poliglote)

dominait Milrêves (Milford Track) et Shannon Rock (Turgeon). Les deux derniers

nommés ont depuis ouvert leur palmarès sur les balais, Shanon Rock passant par

l’Alsace et Strasbourg alors que Milrêves s’est rendu à Dieppe pour perdre son

statut de maiden. Cigliano (Poliglote), quant à lui, n’a toujours pas réussi à

gagner sa course, mais reste sur une bonne sortie ici-même. Régulier, il devra

néanmoins porter le plus de poids et se produira pour la première fois en

obstacle pour le compte de celui qui l’avait entraîné à 2ans, Thierry Lemer.

L’autre épreuve déjà courue

ayant réuni plusieurs concurrents du jour est le deuxième peloton du Prix du

Douet. Dans cette course pour débutants disputée sur cette même piste, Ariano

(Ballingarry) se classait troisième en devançant Ramat Gan (Majorien) et Oro

Nik (Septième Ciel). Ces trois concurrents se retrouvent ce samedi et les

progrès qu’ils auront effectués, ou non, feront la différence.