Gipson dessert cherche la gloire outre-manche

Autres informations / 31.07.2009

Gipson dessert cherche la gloire outre-manche

Vendredi 1er août, Goodwood

(Angleterre).

Le programme français ne

recèle pas tant d’opportunités que cela sur certains créneaux bien précis.

Comme celui des pouliches de vitesse, flyers (à la limite du mile) de bon

niveau. Accrocher alors un Groupe à son palmarès est difficile tout simplement

parce que pour gagner un Groupe, il faut d’abord en trouver... Jean-Claude

Rouget a donc décidé de déplacer, à Goodwood, Gipson Dessert (Orientate). Cette

3ans a remporté sa Listed à 2ans, le Critérium du Fonds Européen de l’Elevage,

mais n’a pu grimper au niveau Groupe ensuite. Limite sur le mile, où de toute

façon la concurrence est cette année exceptionnelle (Zarkava, Goldikova,

Natagora), Gipson Dessert devrait apprécier le parcours de 1.400m des Oak Tree

Stakes (Gr3) de Goodwood. Face aux seules pouliches et juments, sa tâche ne

s’annonce pas irréalisable.

Elle croisera néanmoins sur

sa route quelques britanno-irlandaises de talent. Deux retiennent

particulièrement notre attention, pour des raisons évidentes. D’abord, Lady

Deauville (Fasliyev), la bien nommée, est passée sur le ring de Deauville après

avoir été élevée par le Haras du Cadran de Pierre Talvard. Lauréate de Listed

sur 1.400m à 2ans, elle s’est essayée cette année au meilleur niveau sans

parvenir à y briller. Après s’être alignée au départ des 1000 Guinées (Gr1) de

Natagora (Divine Light) et du Prix de Sandringham (Gr2) de Modern Look

(Zamindar), elle revient ici dans un tournoi où elle possède une première

chance. Ensuite, Visit (Oasis Dream) défend les couleurs de Khalid Abdullah et

a pour mère, Arrive, une propre sœur d’Hasili (Kahyasi), la poulinière

d’exception que l’on connaît si bien en France. Juste pour mémoire, Hasili a

produit les champions (et championnes) Banks Hill, Intercontinental, Heat Haze

et Dansili.

Les Anglais font grand cas de

la Godolphin Many Colours (Green Desert). Cette 4ans a été battue deux fois cet

hiver à Dubaï par l’australienne Sun Classique (Fuji Kiseki), préparée par le

Sud-africain Mike de Kock.