Les étalons “coolmore” pour contrer deux pouliches prometteuses

Autres informations / 10.08.2009

Les étalons “coolmore” pour contrer deux pouliches prometteuses

DEAUVILLE, Mardi

Prix Tanit (B)

Pendant du Prix des Roches

Noires pour les pouliches, le Prix Tanit est aussi une pépinière de bonnes

femelles. Parmi les dernières lauréates, on peut citer Top Toss (Linamix, 2007)

gagnante des Prix d’Aumale et de Psyché (Grs3), Green Noon (Green Tune, 2003),

deuxième du Prix Marcel Boussac (Gr1), et Perrexa (Perrault, 2001), lauréate du

Prix Eclipse (Gr3). Elles seront sept dans l’édition 2009 de l’épreuve, parmi

lesquelles deux filles d’étalons faisant la monte pour Coolmore et deux

pouliches ayant dévoilé de la qualité, Hungry Heart (Hawk Wing) et Zeniyca (Red

Ransom).

Fille de Peintre Célèbre

(Nureyev) qui fait la monte à Coolmore Irlande pour 20.000€, Suerte Loca est la

seule concurrente déjà placée de course principale. Entraînée par Mario Hofer,

Suerte Loca est une nièce d’Etizaaz (Diesis), deuxième du Prix Vermeille (Gr1).

Sa candidature présente un paradoxe. Son père, Peintre Célèbre, est connu pour

donner des sujets tardifs, à l’image de Pride ou Vallée Enchantée. Pourtant,

Suerte Loca réalise un bon début de carrière après avoir commencé le 20 juin.

Produit de Giant’s Causeway (Storm Cat), qui fait la monte pour 125.000$ à

Ashford Stud (le haras américain de Coolmore), Olvia a hérité d’une certaine

qualité, comme en témoigne sa victoire autoritaire à Compiègne, mais aussi de

caractère. Elle avait d’ailleurs été déclarée forfait dans le Prix Mary Tudor

car elle s’était échappée, après avoir refusé de rentrer dans sa stalle.

Premier produit de sa mère, Mill Guineas (Salse), troisième de Listed, Olvia

est faite en 2ans.

Hungry Heart et Zeniyca sont

à classer parmi les pouliches ayant montré du “galop”. Propriété de son

éleveur, le Gestut Ammerland, Hungry Heart est une sœur d’Herboriste

(Hernando), gagnante de Gr2 à Calder, et de la ? JDG Rising Star ? Heart

of Ice (Montjeu). Contrairement à sa famille maternelle, elle est précoce. Elle

a gagné d’emblée le Prix Chapeau Rouge (F) en faisant preuve de courage, tout

en passant dans des “trous de souris” pour l’emporter. Cela témoigne d’une

pouliche qui n’est pas regardante et qui connaît déjà son métier. Cependant,

elle affrontait un lot qui s’est révélé faible et elle bénéficiait d’une

décharge. Ce sera un test, cette fois, pour la protégée d’André Fabre. Deuxième

du Prix d’Avranches (B) derrière Lixirova (Slickly) – classée depuis à la

troisième place du Prix de Cabourg (Gr3) –, Zeniyca est rallongée de 1.200m à

1.500m et revient sur un parcours avec courbe. Dans son papier, on trouve

beaucoup de vitesse, à l’image de sa deuxième mère, Zanadiyka (Akarad),

lauréate de Listed sur 1.300m, 1.600m, et sept fois placée de Groupe entre

1.400 et 1.600m. Zeniyca ne devrait donc pas être vue au-delà du mile comme sa

tante Zalaiyka (Royal Academy), lauréate de la Poule d’Essai des Pouliches

(Gr1) 1998.