Lion of the day, une première et une démonstration

Autres informations / 04.08.2009

Lion of the day, une première et une démonstration

DEAUVILLE, Mardi

Prix de Criqueville (F)

LION OF THE DAY, UNE PREMIÈRE ET UNE DÉMONSTRATION

Neuf courses, zéro victoire, mais cinq places de deuxième.

Tel était le palmarès de Lion of the Day (Lion Heart) au départ du Prix de

Cricqueville (F). Il trouvait dans cette épreuve pour apprentis et jeunes

jockeys un engage- ment en or et il ne l’a pas laissé filer. Vite sur

jambes, il est venu prendre la tête après deux cent cinquante

mètres de course et ses adversaires ne l’ont jamais revu. Très facilement, il

s’impose de quatre longueurs sous les yeux de son copropriétaire, Jean Zorbibe,

qui avait fait le déplacement : « Il ne gagne pas souvent, mais quand il le

fait, c’est avec la manière ! Il s’est toujours montré régulier depuis ses

débuts et il affectionne particulièrement cette piste. » Son mentor, John

Hammond, expliquait pour sa part après la course : « C’est ce qui s’appelle une

victoire sans émotion. C’est un cheval aussi à l’aise sur 1.300m ou 1.500m et

il est possible qu’on le revoie sur cette piste à plus haut niveau. »

Certes, le lot, en étant correct, ne contenait certainement

pas des foudres de guerre, mais Lion of the Day a mis la manière pour le

battre. De plus, il avait été jugé assez bon par son entourage pour débuter

dans le Prix de Crèvecœur (F), l’an dernier, à Deauville.

 

Une aptitude tirée de son père

Si Lion of the Day se débrouille bien sur P.S.F., c’est

grâce à son père, Lion Heart (Sky Lawyer), un cheval américain. Lion of the Day

a été élevé par le Haras de Bernesq, qui en possède la moitié avec Jean

Zorbibe. L’entourage du cheval nous expliquait qu’il a été gardé pour la

compétition et placé à l’entraînement, sans passer par la “case vente”. En

revanche, son jeune frère, par One Cool Cat, passera sur le ring en août

(#428). Leur mère, Flinch (Zafonic), était parée de la casaque de Khalid

Abdullah et était sous la responsabilité de Maurice Zilber. Elle est gagnante

en France et s’est placée au niveau Listed.

 Les autres partants

dans leur ordre d’arrivée :

Smoking Allowed (Linamix), Stay Cool (One Cool Cat), Don

Salsa (Kingsalsa), Crinan (Mull of Kintyre), Miesbi (Miesque’s Son), Cats Call

(Choisir).

Tous couru.

Lion of the Day s’installe rapidement au comman- dement,

précédant Smoking Allowed, Miesbi et Super Kenny qui, après un départ prudent,

vient se porter en troi- sième position au bout de la ligne d’en face. King

of Salsa est au sein du peloton en compagnie de Qurqul et

Cats Call. Crinan patiente avec I Shall Be Back, Stay Cool et Don Salsa. Lion

of the Day accélère dans le tournant final et se détache, comptant plus d’une

dizaine de lon- gueurs d’avance à l’entrée de la ligne droite. À distance, le

peloton tente de revenir. Lion of the Day ne sera jamais rejoint et passe le

poteau ralenti par son partenaire. En retrait, Super Kenny s’empare du premier

accessit. Décalé en pleine piste à l’entrée de la ligne droite, Qurqul a bien

fini pour prendre la 3e place. Venu de l’arrière-garde, I Shall Be Back a tracé

une bonne fin de course en dedans, à la 4e place.