Mariol ou la logique deauvillaise

Autres informations / 30.08.2009

Mariol ou la logique deauvillaise

Prix de Meautry (Gr3)

La deuxième place de Mariol

(Munir) dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1) lui ouvrait les plus grandes

perspectives pour le Prix de Meautry (Gr3). Meilleur cheval du lot sur le

papier, il l’a été sur la piste, faisant respecter la logique. Servi par une

course rythmée, il a attendu à l’arrière-garde, fidèle à sa tactique de

prédilection. Lancé par Christophe Lemaire à trois cents mètres du but, il a

réellement changé de vitesse dans les cent derniers mètres pour s’imposer

facilement. Il a même failli battre le record du parcours en 1’08’’40 (le

record est de 1’08’’20, ndlr). « Il court très bien, nous a déclaré

son mentor, Robert Collet.

C’est un cheval qui est meilleur sur 1.200m car les 1.000m sont trop courts

pour lui. C’est un succès mérité car Mariol est âgé de 6ans mais il fait toujours

sa valeur. Il est jeune comme moi (rires). C’est une histoire de famille car

c’est l’un des derniers chevaux de mon beau-père. Il ne prendra pas part au Prix

de l’Abbaye de Longchamp (Gr1, 4/10). En revanche, il devrait participer soit

au Prix de la Forêt (Gr1, 4/10), soit aux Diadem Stakes (Gr2, 27/09). » Clin

d’œil amusant, les Diadem Stakes ont été l’apanage en 2008, de King’s Apostle

(King’s Best), tombeur de Mariol dans le “Maurice Gheest.”

 

La victoire d’un cheval

valeureux

Mariol a connu un itinéraire

particulier. À 2ans, il avait fait partie des bons poulains de sa génération,

finissant notamment troisième du Prix de Cabourg (Gr3). Après une longue absence

du 22 novembre 2005 au 14 avril 2007, Mariol a réapparu… dans les gros

handicaps. Et c’est là qu’il s’est endurci. Devenu plus fort et plus mature, il

a ainsi réussi son come-back au plus haut niveau, en donnant régulièrement le

meilleur de lui-même. Et ce dimanche, il nous l’a démontré en signant un

deuxième succès de Groupe sur la ligne droite deauvillaise, après sa de

victoire dans le Prix de Ris-Orangis (Gr3) 2008.

 

Prix de Meautry (Gr3)

Tayseer, sur un terrain pas

assez souple

Impressionnant vainqueur

d’une course à conditions, sur les 1.300m de la P.S.F., Tayseer (Medicean) a

fourni une belle valeur, étant encore en tête à deux cents mètres du but. Ce

troisième essai dans les Groupes est concluant pour le protégé de John Hammond,

qui possède un caractère bien trempé. « Christophe Soumillon a dit que le terrain

était trop léger car il a changé plusieurs fois de jambes, nous a confié Angus

Gold, représentant du Cheikh Hamdan Al Maktoum. C’est un cheval difficile avec

une mentalité spéciale. Nous espérons gagner une course de Groupe avec lui. »

 

Premier essai réussi pour

Blue and Gold

Petite pouliche de modèle,

Blue and Gold (Spinning World) a fait une entrée remarquée sur le terrain des

courses de Groupe, après une victoire dans une “D” sur le sable. Attentiste,

elle a regagné beaucoup de terrain dans la phase finale pour s’octroyer une

prometteuse quatrième place. « La pouliche court bien face aux vieux, ce qui

n’est jamais évident, nous a déclaré Guy Pariente, propriétaire de la fille de

Spinning World. Mariol est d’ailleurs un sacré cheval. Avant le coup, je

pensais être deuxième ou troisième. Là, elle est devant Aiboa (King Charlemagne,

5e) dont tout le monde parle. C’est bien. Elle a une Listed à Chantilly cet

automne. Mais elle pourrait aussi courir une course de Groupe en Angleterre

pour les femelles entre 1.200 et 1.400m, si j’en trouve une. »

 

Mariol, l’exception de la

famille

Elevé par Robert Collet et

Classic Breeding Sarl, Mariol est le seul vainqueur de Groupe de sa famille la

plus proche. Sa mère, La Bastoche (Kaldoun), a couru trente-cinq fois,

remportant une course et prenant six places. Au haras, La Bastoche a eu quatre

produits et Mariol est son seul vainqueur.

Deuxième mère de Mariol,

Dedara (Head for Heights), élève de Son Altesse Aga Khan, s’est placée deux

fois de Listed. C’est la famille de Dastaan (Arctic Tern), lauréat de Listed

devenu étalon.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Blue Cayenne (Anabaa Blue),

Higha (Vettori), Treasure (Anabaa), Isanous (Zamindar), Manzila (Cadeaux

Genereux).

Tous couru.

Vite sur jambes, Tayseer

s’installe au commandement et mène devant Aiboa et Blue and Gold, en pleine

piste. Le favori, Mariol, patiente en dernière position avec Contest. À 300m du

but, Tayseer est toujours en tête, mais des attaques commencent à venir. Aiboa

tente de se rapprocher, mais elle va craquer dans les 100 derniers mètres.

Rapproché dans deux dos, Mariol va trouver l’ouverture à 200m du but et,

terminant très

fort, il va s’imposer avec

une grande marge. Auteur d’une bonne fin de course, en pleine piste, Contest

vient prendre la mesure de Tayseer assez sûrement. Ce dernier est 3e, nettement

devant Blue and Gold, qui a bien fini.