Nathalie bélinguier : « la fegentri donne une image positive de notre sport »

Autres informations / 10.08.2009

Nathalie bélinguier : « la fegentri donne une image positive de notre sport »

De samedi à lundi, Deauville

était le centre de l’amateurisme et des valeurs sportives et éducatives

véhiculées par les gentlemen et cavalières de la Fegentri. Au total, six

épreuves étaient réservées à ces cavaliers amateurs. Nathalie Bélinguier,

Présidente de la Fegentri, est revenue avec nous sur ce week-end et sur les effets

bénéfiques du championnat du monde pour ses participants et pays hôtes.

 

 

Jour de Galop. – Avant toute

chose, pouvez-vous nous rappeler comment fonctionne votre championnat ?

Nathalie Bélinguier. – Ce

week-end à Deauville fait partie de nos rendez-vous traditionnels et les

courses qui y sont organisées comptent pour notre championnat du monde, qui est

un classement aux points. Le cavalier qui a marqué le plus de points à la fin

de la saison est élu champion du monde. La Fegentri regroupe vingt-quatre pays

membres, la France étant l’un des cinq membres fondateurs, et chaque nation

délègue son meilleur gentleman et/ou sa meilleure cavalière. Au total, la

Fegentri se déplace dans quinze pays et, à chaque fois, nos cavaliers et

cavalières sont bien accueillis.

 

Pourtant, nous avons vu peu

de cavaliers étrangers monter au cours des épreuves disputées à Deauville…

Dans les autres pays, les

entraîneurs font confiance à nos cavaliers qui sont expérimentés. Par exemple,

la cavalière anglaise Claire Allen, qui s’est imposée dimanche avec Mayweather,

compte au total 101 gagnants alors qu’elle est très jeune ! Pour se donner une

idée des cavaliers concourant dans le championnat de la Fegentri, notre site

internet propose leurs palmarès ainsi que leurs photos (http://www.fegentri.com/riders-information/all-riders).

Le fait de ne pas donner leur chance aux cavaliers de la Fegentri se déplaçant

à Deauville a aussi pour effet de déstabiliser le championnat. C’est une chose

à améliorer et nous allons travailler là-dessus.

 

Qu’offre la Fegentri à ses

cavaliers ?

Pour moi, il y a deux choses

essentielles qu’il faut mettre en avant. D’une part, il y a un aspect social et

éducatif pour les cavaliers participant au championnat et, d’autre part, il

 

y a l’aspect sportif. En effet,

la Fegentri donne la chance à ses cavaliers de parcourir le monde entieret

ainsi de connaître

différentes cultures. Par exemple, je me rappelle un cavalier irlandais, qui

était jardinier et n’avait donc pas l’occasion de voyager. Grâce à la Fegentri,

il a pu connaître et aller monter dans plusieurs pays. Notre championnat donne

donc la chance à des jeunes de faire des choses qui leur seraient

inaccessibles. Egalement, notre championnat offre une opportunité d’avoir un

but sportif de haute exigence. En effet, nos jeunes doivent parfois faire des

sacrifices et savoir conjuguer leur passion avec leur vie professionnelle.

C’est un engagement physique difficile et c’est pourquoi la plupart de nos

cavaliers sont jeunes.

 

 

 

Et qu’apporte la Fegentri où

elle va ?

A travers le sport et

l’amateurisme, il est très facile de traverser les frontières. L’image

véhiculée par nos cavaliers, qui sont amateurs et n’ont donc aucune implication

financière, est très porteuse, d’autant que c’est une image de standing qui

leur est associée. La Fegentri donne une image positive de notre sport et offre

des facilités pour s’implanter dans des pays ayant d’autres cultures. C’est un

beau moyen de communication pour les pays.

 

Quelles ont été les

nouveautés pour cette saison 2009 ?

La Turquie nous a rejoints

et, ainsi, deux épreuves ont été créées cette année, lors du grand week-end du

Bosphorus Cup et du Topkapi Trophy. Nous avons également reconduit la session

de formation organisé au North Racing College, en Angleterre, tout en rendant

plus fun ce stage, par rapport à l’an dernier. Enfin, d’un point de vue

français, une course de haies a été créée et s’est courue le 19 juillet, sur

l’hippodrome de Dieppe.

 

 

Le championnat de la Fegentri

Le circuit est différent pour les Gentlemen et les Cavalières. Les garçons

disposent de dix-neuf courses de plat et d’obstacles dans dix pays, alors

quelesfillesontvingt-septcourses plates dans quatorze pays.

Paysvisités:Qatar,Irlande,

Allemagne, Suisse, Belgique, Espagne, France,Pays-Bas,Suède,Etats-Unis,

Italie,Norvège,Angleterre,Turquie, Ile Maurice.

Site Internet :

http://www.fegentri.com/