Never on sunday sur les pas de literato

Autres informations / 31.07.2009

Never on sunday sur les pas de literato

Jeudi 31 juillet, Chantilly.

Avant le coup, faire un parallèle entre Literato (Kendor) et Never on Sunday

(Sunday Break) peut paraître un peu déplacé. Pourtant, Never on Sunday, par sa

victoire dans le Prix Ridgway (L), s'apprête bien à suivre les traces de son

aîné. Il a réalisé une performance qui sort de l’ordinaire ce jeudi. Sur une

piste mesurée à 3 (bon terrain), il est, en effet, revenu de l'arrière-garde

pour venir prendre la mesure de Buenos Dias (Peintre Célèbre) qui semblait

parti pour la gloire. Lors de sa dernière victoire sur cette piste, le 16 juin,

son propriétaire Daniel-Yves Trèves nous avait confié que le port des œillères

l'avait transformé. Car Never on Sunday est un poulain qui répugne à s'engager

parmi les autres. Cet artifice s'est encore montré déterminant jeudi, puisque

Never on Sunday s'est montré volontaire, exposant aussi un très beau changement

de vitesse. Dorénavant, Never on Sunday devrait pouvoir viser plus haut, comme

l'expliquait JeanClaude Rouget après la course. « J'étais un peu inquiet de le

voir loin dans le tournant. Mais le cheval a un moteur terrible. Il va

maintenant aller à Deauville et devrait disputer le Prix Guillaume d'Ornano. »

L’entraîneur regrettait ensuite que cette course se dispute désormais à

Deauville, alors qu’elle avait lieu dans le passé à Chantilly, une piste qui

réussit si bien à Never on Sunday… L’an dernier, le Prix Guillaume d'Ornano

(Gr2 – Deauville, le 23août) avait été l’apanage d’un certain… Literato.