Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Royal mix ou la dureté du futur che val d’obstacle

Autres informations / 29.08.2009

Royal mix ou la dureté du futur che val d’obstacle

DEAUVILLE, Vendredi

Prix de Coudray-Rabut (D)

 « Comme Royal Mix est dressé sur les

obstacles, le dérou lement sélectif de la course ne l’a pas contrarié. »

Bernard Barbier a vu juste en présentant Royal Mix (Sagamix) dans le Prix de

Coudray-Rabut (D). Même s’il n’imaginait peut-être pas une telle course. Tour à

tour, Capellanus (Montjeu), puis Penjabi (Kouroun) ont animé l’épreuve et le

peloton s’est étiré et divisé en deux. Royal Mix attendait derrière les

animateurs, sans faire trop d’efforts. Dans les cent derniers mètres, il a pris

la mesure de Sagarian (Cape Cross) qui est venu en tête un peu tôt, par la

force des choses. Il a gagné nettement, signant sa deuxième vic-oire en plat. «

C’est un bon cheval, a poursuivi son men tor. Son avenir se situe sur les

obstacles. D’ailleurs, il s’y prend très bien. Je voulais qu’il regagne en plat

avant de courir en obstacle. Je n’ai pas encore d’idée quant à sa course de

débuts dans sa nouvelle discipline. » King Zig (Anabaa Blue) a hérité du

premier accessit après la rétro gradation à la cinquième place de Sagarian. Le

pension naire de Jean-Claude Rouget a néanmoins réussi son test sur 3.000m et

mérite d’être revu sur cette distance.

 

Royal Mix, né pour sauter

Elevé par Robert Dessal,

Royal Mix est un fils de Sagamix, vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Sagamix est aussi un bon père de sauteurs. Il a notamment donné Nickelle,

gagnante des Prix Wild Monarch et de la Pépinière (Ls), New Saga, deuxième de

Listed à Auteuil, et Wild Queen, lauréate du Prix de Triquerville (L) sur la

Butte Mortemart.

Deuxième mère de Royal Mix,

Cadouline (Cadoudal) a gagné quatre fois à Auteuil, pour Bernard Secly. Elle

avait auparavant remporté une Listed en plat à Saint-Cloud.

Mère de Royal Mix, Princesse

Irena (Apple Tree) a couru trois fois sans gagner. Royal Mix est son deuxième

produit et son seul gagnant.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Penjabi (Kouroun), Don Lujan

(Smadoun), According (Dalakhani), Zalingary (Ballingarry), Hops (Take Risks),

Run a Risk (My Risk). Tous couru.

"En face", cette

épreuve pour stayers s’est en fait divisée en deux courses : à l'avant, il y

avait la première, composée du groupe des favoris mené par le fougueux Penjabi,

et, plus loin, il y avait la seconde, avec le "gruppetto". Dans le

dernier tournant, coup de théâtre, According, qui faisait partie des chevaux en

vue, craque et recule. Le froid Capellanus vient alors prendre l’avantage,

mais, dans son sillage, Sagarian se fait pressant et attend l’ouverture. Un peu

brusquement, il force le destin et trouve le passage ; on pense alors que le

plus dur est fait, mais c’était sans compter sur Royal Mix, longtemps dernier

du premier groupe, qui trouve son action et

vient livrer lutte avec le

partenaire de Christophe Soumillon. Après une vive empoignade, Royal Mix prend

sa mesure et s’impose. Sagarian est 2e, nette ment devant King Zig, auteur d’un

assez bon effort final, Kahya Springs et Capellanus. Après enquête, Sagarian

est rétrogradé derrière Capellanus.