Saratoga – deauville…

Autres informations / 12.08.2009

Saratoga – deauville…

C’est

ainsi que John Ferguson expliqua qu’ils trouvaient la pouliche magnifique,

dotée d’un déplacement qui donnait l’impression d’une merveilleuse légèreté.

Il

ajouta qu’il n’y a plus rien à dire sur le très populaire Medaglia d’Oro, un

étalon Darley, qui vient de se distinguer la semaine dernière à Newmarket avec

Al Zir, la première

? JDG Rising Star ? en Angleterre (notre

reporter était présent à Newmarket), top-price des ventes de 2ans de Calder

très prometteur que l’on reverra très vite en piste.

En plus

de la pouliche de Medaglia d’Oro, le Cheikh Mohamed acheta les 2e et 3e prix de

la vente, deux poulains de Bernardini (A.P.Indy), gagnant des Preakness Stakes

(Gr1), qui offrait sa première production aux enchères. Nul ne fut surpris par

les 1,3 M$ pour le #79, car ce fils de Bernardini est issu de Bird Town, une

championne en course, gagnante des Kentucky Oaks (Gr1) et des Acorn Stakes

(Gr1), et de plus sœur de Birdstone, étalon-vedette de ce début de saison aux

Etats-Unis. Ce yearling rappelait à la fois sa mère, Bird Town, et Birdstone,

précisait l’entraîneur Nick Zito qui eut la joie d’entraîner ces champions, et

la malchance de n’être que le sous-enchérisseur de ce yearling qui lui plaisait

tant, mais le Cheikh Mohamed était dur à battre en ce premier jour de Saratoga.

Les

intérêts de Dubaï ont donc été les acteurs principaux de ce premier jour, avec

6 yearlings adjugés à John Ferguson (Darley), 2 à Shadwell, 3 à Rhabbah

Bloodstock, auxquels on peut vraisemblablement ajouter les 4 yearlings achetés

par O’Gorman et John Gosden. Ce soutien actif, déjà présent en 2008, a

contribué au redressement de ce marché qui demeure affaibli par une demande

locale encore restreinte.