Une première pour david marmane en france

Autres informations / 11.08.2009

Une première pour david marmane en france

CLAIREFONTAINE-DEAUVILLE,

Lundi

Prix de l’Amirauté Golf (Prix

des Naïades, F)

Flowers in Spring (Country

Reel) a apporté un premier succès en France à son mentor, David Marnane. Le

frère deCon Marnane, animateur de Bansha House Stables a remporté le Prix des

Naïades avec la fille de Country Reel (Danzig) qui venait de débuter à

Leopardstown. Pour sa première sortie en France, Flowers in Spring a montré

beaucoup de vélocité, s’emparant rapidement des commandes de l’épreuve pour

s’imposer de bout en bout aux dépens d’Elisheba (Okawango). « Nous l’avons

achetée aux ventes de BadenBaden en septembre dernier, nous a déclaré Theresa

Marnane, la propriétaire. Elle est passée aux ventes breeze-up de Saint-Cloud

cette saison mais a été rachetée. Etant donné qu’elle possède les primes en

France, nous avons décidé de la garder et de l’envoyer courir en France. C’est

notre deuxième partant dans ce pays et nous avons déjà un gagnant, après avoir

pris une quatrième place la semaine passée avec Country Love (Country Reel). »

 

Très bons débuts d’Elisheba

Un peu moins de la moitié des

concurrentes au départ étaient inédites. La meilleure impression est à mettre

au crédit de la pensionnaire de François Doumen, Elisheba, quis’estemparéed’unetrèsbonnedeuxième

place.

« L’écart à l’arrivée

correspond à la différence à poids égal avec une pouliche qui avait déjà couru,

nous a déclaré François Doumen. Elle a pris l’avantage puis s‘est un peu

relâchée une fois devant, mais c’est très bien ainsi. J’aurai un plus grand

choix pour son prochain engagement. C’est une pouliche que j’ai toujours

estimée et qui travaillait avec celle qui a pris la cinquième place du Prix de

Lisieux en début de meeting [On Verra, ndlr] »

Le deuxième produit de Country

Reel à vaincre

Élevée par le Gestüt

Eulenberger Hof, Flowers in Spring est le deuxième produit de Country Reel à

gagner en France. La mère de Flowers in Spring, Wadayama (Surumu), a gagné deux

courses en Allemagne. La deuxième mère, Winteraster (Arratos) est gagnante de

Listed.

 Les autres partants dans leur ordre d’arrivée

: Sunrise (Diktat), Gold Exit (Goldneyev), Figurelibre (Verglas), Miss Julia

(Oasis Dream), Belle Amie (Consolidator), Irenen Polka (Della Francesca), Lady

Of Diktat (Diktat), Laita (Sagamix), Tintalle (Bahhare). – Tous couru.

Flowers in Spring se porte au

commandement après 200m de course et galope devant Elisheba, Greensleeves et

Figurelibre. Gold Exit est au centre du peloton devant Miss Julia, Wadowice et

Sunrise. Irenen Polka est dans la seconde moitié du peloton avec Belle Amie. Le

rythme est sélectif. Dans la ligne droite, Flowers in Spring est menacée par

Elisheba qui vient à son intérieur. Courageuse, elle repousse l’attaque de la

pensionnaire de François Doumen dans les cinquante derniers mètres. Venue avec

des ressources à 400m du but, Wadowice prolonge son effort pour s’octroyer une

probante 3e place, terminant devant Lovely Girl.

 

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Ladouce (Ski Chief),

Villabella (Hernando), Mayouta (Highest Honor), Amico Fritz (Fasliyev), Green

Bananas (Green Tune), Skid Solo (Bahamian Bounty), Baby Wood (Elnadim), Balajo

(Kendor), Baratom (Beaudelaire), Benveniste (Refuse To Bend), Chakacha (Victory

Note), Fly Nonantais (Fly To the Stars), Flyingwithbebe (Horse Chestnut).

Tous couru.

Langrune part vite et galope

dans le sillage de Baratom. Elle évolue dans le peloton extérieur dans la ligne

droite. Elle prononce son effort à mi-ligne droite et domine sûrement Chombo,

qui a bénéficié d’un bon parcours à proximité des premiers. Il se défend

courageusement dans la ligne droite mais ne peut rien faire face à Langrune.

Sollicité dès l’entrée de la ligne droite, Roman Eagle se montre tenace pour

venir accrocher la 3e place, précédant Ladouce et Villabella, revenue de loin

prendre la 5e place. La bonne note de la course est Amico Fritz, puisqu’il n’a

jamais pu trouver l’ouverture alors qu’il avait beaucoup de ressources.