Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

C’était bien le tour de chriseti !

Autres informations / 07.09.2009

C’était bien le tour de chriseti !

CRAON, Dimanche

Prix Équidia 10 ans

(Prix Louis de Guébriant – Grand

Cross de Craon, L)

Deuxième de son compagnon de box

Iclan de Molières (Chef de Clan) en 2008, Chriseti (April Night) s’est chargé de

la relève et de garder le trophée du Grand Cross de Craon (L) (Prix Equidia 10 ans

– Prix Louis de Guébriant) au sein de l’écurie d’Etienne Leenders. Aucun incident

n’est venu émailler cette année le long parcours des 6.000m parsemé de trente et

un obstacles. L’arrivée s’est jouée à la fin, au saut de l’ultime haie. À cet instant,

trois candidats étaient encore en position de gagner : l’étonnante et irréprochable

animatrice Fassilado (Fado), Chriseti et Lifesize (Apeldoorn) qui ont progressé

ensemble dans le dernier tournant. Courageuse en diable, Fassilado résistait jusqu’au

terme à Lifesize qu’elle précédait d’une demi-longueur. Mais tous les deux avaient

dû laisser partir le gris Chriseti, finalement lauréat par trois longueurs. Ce dernier

remportait pour sa cinquantième sortie le plus prestigieux

– et le plus rémunérateur – de

ses succès.

 

Un frère de Gondleen, maillon

d’une longue histoire Élevé dans l’Orne par une association composée des “Gondouin”

(Françoise et Jean) et des “Leenders” (Christine et Etienne), Chriseti n’est pas

un cheval lambda pour l’entraîneur de Jarzé. D’abord, et de manière anecdotique,

par son nom, contraction de Christine – sa femme – et d’Etienne. Ensuite, et surtout,

par sa mère, L’Allier (Rose Laurel), qu’Etienne Leenders a eu sous sa responsabilité.

Celle-ci est issue d’un élevage du Maine-et-Loire très connu, celui de Daniel et

Martine Chassagneux, les tenants des label “Quercus” et “Eria”. Intéressante compétitrice

autour des années 1990, L’Allier avait alors enregistré six victoires dont les majeures

ont eu lieu en steeple à Corlay et à… Craon, déjà.

 

Au haras, L’Allier a fait mieux

encore. Ses quatre premiers produits ont gagné et plutôt bien gagné. Actuellement,

le meilleur et plus riche représentant de sa descendance,

Gondleen (April Night), est un

bon gagnant qui s’est aussi signalé au niveau Groupe à Auteuil et Enghien (4e du

Grand Steeple-Chase d’Enghien, Gr2). Avec des gains arrêtés à 428.990€, Gondleen

précède, dans ce registre et dans sa fratrie, Chriseti (216.855€, y compris les

gains de ce dimanche), L’Artiste Français (Art Français, 215.601€) et Kusea (Useful,

40.300€). Mise à part l’AQPS Kusea, qui ne s’est exprimée qu’en plat (avec une deuxième

dans l’important Prix Chloris), les trois autres descendants sont des gagnants en

obstacle.

Au total, les quatre premiers

produits de L’Allier ont cumulé 28 victoires, 101 places et 901.746€ de gains. Etonnant

et remarquable bilan.

 

 

La jolie passe de Julien Jouin

Quelques jours après avoir perdu

sa décharge, Julien Jouin disputait son premier Grand Cross de Craon. Le coup d’essai

s’est vite transformé en essai gagnant. Quant à Etienne Leenders, il a enregistré

son cinquième Grand Cross avec une série commencée par le cheval à la robe de jais,

All Ready (Fin Bon), en 1985.