Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Darma impressionne… et se blesse

Autres informations / 05.09.2009

Darma impressionne… et se blesse

CHANTILLY, Vendredi – Prix de

Toutevoie

Est-elle une nouvelle

Goldikova (Anabaa), précédente pouliche classique au palmarès du Prix de

Toutevoie ? Toute nouvelle ? JDG Rising Star ?, Darma (Danehill Dancer) est

en tout cas une pouliche de grande classe, mais avant de rêver d’objectifs

classiques à 3ans, il lui faudra soigner la blessure qu’elle a contractée dans

les foulées qui ont suivi le poteau. Elle aurait posé son antérieur à faux, et

souffrirait d’une fêlure au boulet. « Je viens d’aller la voir, a confié Alain

de Royer Dupré à nos confrères d’Équidia un quart d’heure après la course. Elle

ne semble pas avoir une grosse déformation. Elle va prendre un camion spécial

pour se rendre à la clinique, qui est juste à côté, où on va lui faire tout de suite

des radios pour en savoir plus. »

 

Prix de Toutevoie (F)

De la joie à l’inquiétude

 En trente secondes, Son Altesse Aga Khan et

son entourage (Georges Rimaud, Alain de Royer Dupré et Nemone Routh) sont

passés d’une grande joie à une grande inquiétude. La joie est venue de la

confirmation en piste des observations du matin : oui, la petite sœur de Darsi

(Jockey Club 2006), qui avait la réputation de mieux travailler que Rosanara

(très facile lauréate de son maiden à Longchamp mardi), possède effectivement

des moyens très importants. Montée dernière par Christophe Lemaire, elle s’est

rapprochée de la tête en trois foulées puis, après avoir eu un peu de mal à

s’équilibrer, a fini comme une championne pour venir s’imposer beaucoup plus

facilement que ne l’indique l’écart à l’arrivée. Cela s’appelle « montrer sa

classe », comme le dira aussi Alain de Royer Dupré… L’inquiétude est venue

lorsque Christophe Lemaire, au moment de revenir vers les balances, a préféré

descendre de cheval car sa pouliche semblait “feinter” à l’appui. Puis il la

dessella, la fit tourner, et il devint évident qu’elle boitait. On avait parlé

à son sujet du Prix Marcel Boussac. Cette blessure remet-elle donc en cause son

programme de la fin de l’année ? Non, répond Alain de Royer Dupré : « Je

n’avais pas l’intention de la courir une seconde fois cette année. Si sa

blessure n’est pas trop grave, vous la reverrez donc l’an prochain. » Dans les

courses de Groupe, assurément. Avec un objectif qui pourrait être le Prix de

Diane, car la pouliche sera certainement très à l’aise sur une distance

supérieure aux 1.600m de vendredi.

 

La sœur de Darsi

Darma est une fille de

Danehill Dancer, que l’on ne présente plus… C’est aussi la fille de

Darashandeh, deuxième du Prix Cléopâtre et poulinière de qualité puisqu’elle a

déjà donné Darsi (Polish Precedent), lauréat du Jockey Club, et Darsha

(Sakhee), deuxième du “Minerve” (Gr3). Deuxième mère, Daralinsha (Empery) a,

elle, remporté le “Minerve” (Gr3, alors à Evry). Cette grande lignée maternelle

Aga Khan est aussi celle de Daryaba (Night Shift) et de Darjina (Zamindar)…

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

Efina (Linamix), Ordatora

(Consolidator), Diolefine (Elusive City), Feuille de Route (Sèvres Rose),

Lonsome Drive (Domedriver). Tous couru.

Tous les yeux sont braqués

sur la favorite de cette épreuve pour inédites. Darma, dont l’entraîneur, Alain

de Royer Dupré, a dit le plus grand bien en début de semaine, doit gagner. Bien

partie, elle

galope décontractée dans le

sillage des premiers, au cœur d’un peloton mené par Lonsome Drive, Feuille de

Route et Flying Grace, un peu tendue. Le rythme est régulier et Darma évolue

plutôt en queue de peloton à l’amorce de la dernière ligne droite. Flying Grace

progresse bien et lance le sprint à 400m du but. Darma, toujours derrière,

entame une remontée digne de ce nom, dépassant un à un ses concurrents. Après

un petit bol d’air à 200m de l’arrivée, elle repart et passe en revue le groupe

de tête pour s’imposer avec classe. Flying Grace garde la 2e place, devant

Barouda, Katsya et Kilo Alpha. Malheureusement, après l’arrivée, le jockey de

Darma est obligé de descendre de cheval, sa partenaire est boiteuse…