Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Du nouveau aux haras nationaux

Autres informations / 19.09.2009

Du nouveau aux haras nationaux

Par

décret du Président de la République, Madame Nicole Blanc, ingénieure générale

du génie rural et des eaux et forêts, a été nommée le 24 août, directrice

générale de l’établissement public “les Haras nationaux”.

Il lui

appartient de mettre en oeuvre, à partir du 1er janvier 2010, les décisions

prises par le gouverne- ment dans le cadre de la Révision Générale

desPolitiques Publiques, à savoir le recentrage de l’établisse- ment public des

Haras nationaux sur ses missions de service public auprès de la filière équine

ainsi que son rapprochement au sein d’un nouvel établissement public avec

l’Ecole Nationale d’Equitation (ENE).

Ce

recentrage des activités des Haras nationaux sur des missions de service public

implique la création d’une entité distincte. Seront transférées vers cette

nouvelle structure, les activités d’étalonnage et d’identification de terrain,

les activités d’appui technique et de prestation de service dans le domaine de

la reproduction en France et à l’international, ainsi que les personnels et les

moyens afférents.

La

mission de préfiguration confiée à Nicole Blanc doit conduire à l’élaboration

d’un nouveau contrat d’objectifs ainsi qu’un schéma territorial.

Sous

l’égide du ministère chargé de l’Agriculture ainsi que du ministère chargé des

Sports, ce travail sera conduit en lien étroit avec le Directeur de l’Ecole

Nationale d’Equitation mais également en concertation avec les représentants

socioprofessionnels concernés.

Une

attention particulière sera apportée au dialogue social propre à ces

établissements et à l’information des personnels sur les réformes à mener.

Cette

réforme doit permettre la mise en place d’un établissement public, opérateur de

l’Etat, qui soit au service du développement de la filière cheval et des 76 000

emplois qu’elle représente et qui contribue pleinement au rayonnement de l’art

équestre et de l’équitation de haut niveau.

 

SEPT

BLEUS CHEZ ALAIN DE ROYER DUPRÉ EN 2010

Dans

notre précédente édition, nous annoncions que l’Écurie Wildenstein placerait

des yearlings chez Alain de Royer Dupré en 2010. Samedi, Elie Lellouche a commenté

cette décision à nos confrères, expliquant : « J’étais au courant depuis un

moment. Je dois recevoir vingt-et-un poulains, Alain de Royer Dupré doit en

recevoir sept, et Dominique Sepulchre cinq. »

 

C’ÉTAIT

IL Y A VINGT-ET-UN ANS

Samedi,

à Longchamp, les couleurs du Cheikh Mohamed Al Maktoum ont brillé dans le Prix

de Fontenoy (F, inédits) avec Royal Revival (King’s Best), acheté 280.000€

yearling, et dans le Prix de La Cascade (F, inédites) grâce à Wedding March

(Dalakhani), premier produit d’Elopa (Tiger Hill). Jusqu’à ce jour, un seul

propriétaire s’était imposé à la fois chez les mâles et chez les femelles.

C’était en 1988, Allen Paulson avait la joie de remporter ces deux belles

épreuves avec Tagel et Barb’s Slew, mais elles ne se disputaient pas le même

jour.

 

FONTENOY/CASCADE

: LE QUATRIÈME DOUBLÉ D’ANDRÉ FABRE

Ce

samedi, André Fabre a remporté coup sur coup deux prestigieuses épreuves pour

inédits de 2ans sur le mile de la piste de Longchamp. L’entraîneur cantilien

s’est imposé avec deux gris, mais qui n’ont que la robe et la casaque, celle du

Cheikh “Mo”, en commun. Le mâle, Royal Revival (King’s Best) n’est pas grand,

mais il possède une arrière-main puissante. La femelle, Wedding March

(Dalakhani) est, quant à elle, très grande et possède une grande action. En

réali- sant ce doublé, André Fabre a ajouté une treizième victoire à son

palmarès dans le Prix de Fontenoy (dont six fois consécutives de 1990 à 1995)

et un sixième succès dans le Prix de La Cascade. Et c’est surtout la quatrième

fois qu’il réalise le doublé “Fontenoy/Cascade” (1986 : Willesdon/Carmanetta ;

1992 : Richard of York/Broken Peace ; 1995 : Radevore/Housa Dancer).

 

ELUSIVE

WAVE RASSURE SON ENTOURAGE

Après

son refus de prendre le départ du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), Elusive

Wave (Elusive City) repas- sait dans lesstalles ce samedi, après le Prix des

Chênes (Gr3), à Longchamp. La pensionnaire de Jean-Claude Rouget est bien

sortie de sa stalle, puis elle a accompli1.600m sur

la

grande piste, avec un concurrent en valeur 38 comme leader. Elle a fini son

galop dans une belle action. Son entourage peut être rassuré en vue de son pro-

chain objectif, le Total Prix de la Foret (Gr1, 3/10). « Elle a dû se cogner

dans un montant de sa stalle avant le Moulin et n’avait peut être pas récupérée

quand le départ a été donné, nous a déclaré Jean-Claude Rouget. Elle a fait un

bon canter aujourd’hui et je suis très satisfait de ce galop. »

 

LONGCHAMP

COURT CONTRE LE TEMPS

Mieux

valait être à l’heure samedi à Longchamp, puisque le Prix de Fontenoy (F),

épreuve d’ouverture de la réunion est parti avec trois minutes d’avance. C’est

étonnant, car il est rare que le début d’une réunion se retrouve inopinément

avancé, par respect pour ceux qui ont des intérêts dans la course, qu’ils

soient turfistes ou autres…D’autant plus que l’on avait du temps à perdre,

notamment entre la troisième épreuve et la quatrième épreuve, où une longue

attente de près de quarante minutes était demandée à l’assistance venue à

Longchamp.