Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Eastern aria, un vent du nord

Autres informations / 25.09.2009

Eastern aria, un vent du nord

SAINT-CLOUD, Jeudi

« Black Rose est la première des françaises », lance Fabrice

Chappet, au sujet de sa pensionnaire, après le Prix Joubert (L). Oui, première

des françaises, mais troisième au passage du poteau derrière les deux

visiteuses de la course : Eastern Aria (Halling), l’Anglaise, et Superstition

(Kutub), l’Allemande.

Les étrangères ont littéralement déposé l’opposition

tricolore. La bonne pouliche de handicap Eastern Aria s’est imposée par deux

longueurs et il fallait encore compter quatre longueurs entre Superstition et

Black Rose. Mark Johnston, entraîneur de la lauréate, n’était pas à SaintCloud

mais son épouse, Deirdre, avait fait le déplacement. Elle nous a déclaré : «

C’est une pouliche facile. Elle peut courir sur tous les hippodromes, dans tous

les terrains et à n’importe quelle position dans un parcours. C’est une

pouliche très constante, qui a vu son rating augmenter de course en course.

Elle progresse et nous allons maintenant viser un Groupe en France ou en

Angleterre, nous verrons. » Avant de s’élancer dans le Prix Joubert, Eastern

Aria avait déjà couru quatorze fois dont douze fois dans un handicap. Pour ses

premiers pas en France, cette pouliche tardive qui a débuté sa carrière

seulement cette année, a prouvé une nouvelle fois que l’école des handicaps

était une très bonne école.

 

Black Rose, mieux sur plus court

Allongée de quatre cents mètres dans ce Prix Joubert, Black

Rose a logiquement un peu craqué pour finir après avoir porté le poids de la

course. Répondant avec générosité aux sollicitations de son jockey, il était

ensuite temps que le poteau arrive. « C’était un peu long pour elle aujourd’hui,

mais je suis content de sa performance. Elle devrait recourir une fois cette

année sur 2.000m. Elle a l’action et les origines pour aller dans le terrain

souple. »

 

Eastern Aria, des origines américaines

Eastern Aria, appartenant au Cheikh Hamdan Bin Mohamed Al

Maktoum, est issue de Halling et d’une mère par Danzig. Cette dernière a donné

deux produits. Eastern Aria a un frère aîné qui n’a rien fait en deux sorties.

La deuxième mère, Gold Sunrise (Forty Niner) est gagnante

d’un Groupe 2 et n’a pas produit de chevaux s’étant distingués en compétition.

La troisième mère, Seattle Dawn (Grey Dawn) était une très

bonne compétitrice, multiple lauréate de Groupe.