Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Faire aussi bien que rendons grâce et ronaldo des mottes

Autres informations / 04.09.2009

Faire aussi bien que rendons grâce et ronaldo des mottes

CRAON, Samedi

Prix Richard de Gennes (F)

Le programme pour 3ans AQPS

de plat offre finalement assez peu d’épreuves dans lesquelles les lauréats de

maiden peuvent se rencontrer. Ou alors, nous parlons des épreuves de sélection

du programme du niveau du Prix de l’Avenir (A) ou Jacques de Vienne (A). Le

Prix Richard de Gennes (F) est néanmoins de ceux-là. L’édition 2009 aura

certainement du mal à rivaliser avec celle d’il y a douze mois. Millésime

d’exception, la version 2008 avait vu une arrivée serrée entre Rendons Grâce

(Video Rock) et Ronaldo des Mottes (Rifapour). Le premier avait su résister

d’assez peu au retour du second ; dans leur lutte, ils avaient perdu les autres

en route. Ensuite, Rendons Grâce a remporté le Prix Jacques de Vienne à

Fontainebleau avant de devenir le meilleur 4ans d’Auteuil sur les haies. De son

côté, Ronaldo des Mottes a fait sien le Prix de l’Avenir par… huit longueurs.

Il s’agissait incontestablement des meilleurs poulains de la génération des “R”

en piste.

Dans la veine rétrospective,

on peut enchaîner avec Sir Outlow (Roli Abi). Ce bon gagnant aux

Sables-d’Olonne dernièrement est un frère de Robinwood (Poplar Bluff), le

troisième du Prix Richard de Gennes 2008 derrière les duettistes déjà cités,

Rendons Grâce et Ronaldo des Mottes. Sewen (Bobinski) semble être un bon

poulain. Troisième pour sa seule sortie aux Sables-d’Olonne, il était juste un

rang derrière Sun des Mottes (Adnaan). Celle-ci est une pouliche estimée et

sérieuse déjà lauréate à Corlay. Mieux encore, elle a pris la deuxième place du

Prix de l’Isle-Briand (D), une première rencontre attendue entre les meilleurs

AQPS du premier semestre dans l’ouest. Il faut aussi ajouter que Sun des Mottes

est la sœur de Royce des Mottes (Maresca Sorrento), la titulaire du Prix des

Guilledines (B) 2008. Bon sang ne saurait mentir.

 

Des ressortissants de

l’élevage d’Armaillé

Sous l’angle des beaux

papiers, les deux ressortissants de l’élevage d’Armaillé sont sans reproche.

Saint Peray (Fragrant Mix) est un fils de Gintonique (Royal Charter), une

gagnante du Prix Bango à Saint-Cloud. C’est le frère des classiques AQPS Moulin

Riche (Video Rock) et Paradi (Video Rock). Le seul tort de l’élève d’Hervé

d’Armaillé est de débuter. Sainte Régine (Network) provient de l’élevage d’Yves

d’Armaillé – le père –. Sa mère est tout simplement une sœur de l’invaincue –

en douze sorties – et légendaire Gloria IV (Video Rock). C’est une famille aux

références si nombreuses que la place nous manquerait ici. Déjà dominée par Sir

Outlow et Sun des Mottes, elle devra être en mesure de montrer des progrès pour

gagner.

 

 

Les cas de Shwetzer

(Arnaqueur), Spiv (Bedawin) et Shom Sioul (Divine Light) pourraient aussi être

développés. Le premier est, par exemple, un frère d’Onnix (Funny Baby), gagnant

du Prix de Craon. Le second est un frère de Ma’Am (Garde Royale). La dernière

vient de bien débuter à Saint-Malo.