Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Gagnant

Autres informations / 23.09.2009

Gagnant

Prix de la Croix des Veneurs (D)

KOLOKOL, L'INVESTISSEMENT

 

Sur la brèche depuis les premières

courses pour 2ans, Kolokol (Statue of Liberty) a signé la deuxième victoire de sa

carrière dans le Prix de la Croix des Veneurs (D). Un succès acquis avec aisance,

après un très bon parcours donné par Olivier Peslier, dans le sillage de No Cattle

(One Cool Cat). Entraîneur de Kolokol, Didier Prod’Homme nous racontait après la

course : « C’est un très bon cheval et, lorsqu’il peut avoir des par cours cachés,

comme ce fut le cas aujourd’hui, il a une pointe de vitesse redoutable. Depuis qu’il

est à l’écurie, Anthony Cardine, qui le monte tous les matins, m’a toujours dit

qu’il fallait attendre avec lui en course. Il a eu l’habitude de sortir très vite

des stalles, mais le jour où il aura appris à bien courir, il faudra un bon cheval

pour le devancer. Il a bien couru dans des Listeds jusqu’à présent, mais cela ne

s’est pas toujours bien passé. Je pense recourir une Listed avec lui prochainement,

puis ensuite, pourquoi pas, tenter le Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). »

Kolokol fait partie des “bonnes

affaires” de la saison “à réclamer”. Le 30 mai, Didier Prod’Homme l’a réclamé 52.000€

(ce qui était son deuxième bulletin) à Saint-Cloud. Depuis, Kolokol a couru cinq

fois, prenant toujours une allocation. Il porte la casaque de Bryan Lynam, qui a

trois chevaux en France, tous chez Didier Prod’Homme. Ce der nier a d’ailleurs pour

habitude de réclamer des chevaux pour ce propriétaire étranger, et ce, avec réussite.

Le bien connu Menestrol (Dyhim Diamond) a porté la casaque Lynam, ainsi que Selinea

(Keltos), lauréate de gros handi caps, et tous deux ont été acquis à réclamer par

Didier Prod’Homme.

Mardi, Kolokol a dominé No Cattle,

fille de la rapide Fruta Bomba (Nombre Premier), qui n’a pas démérité. Elle a emmené

dans son sillage Kolokol et a payé en fin de par cours les efforts effectués pour

se placer, en raison de sa stalle 9. Quant à la favorite, Minimalist (Observatory),

sœur de Proportionnal (Beat Hollow), elle termine cin quième après avoir beaucoup

tiré. Son entraîneur, Mme Christiane Head-Maarek, estimait après la course qu’atten

dre n’avait pas été une bonne solution et qu’il faut la lais ser dans son action.

La prochaine fois, Minimalist ira devant.

 

Le petit-fils d’une championne

Élevé par Russian Bloodstock Int.,

au Haras de Saint Pair (Andreas Putsch), Kolokol défendait en début de carrière

la casaque d’un syndicat russe de propriétaires, celle de Red Square. Il tire sa

vitesse de son père, le rapide Statue of Liberty (Storm Cat) et possède une origine

maternelle assez intéressante.

Sa troisième mère, Marling (Lomond),

est quadruple gagnante de Groupes 1 (Cheveley Park Stakes, Irish 1.000 Guineas,

Coronation Stakes et Sussex Stakes). Marling n’avait été battue que par la championne

française Hatoof (Irish River) dans les 1.000 Guinées de Newmarket.

Mère de Kolokol, Hecterine (Hector

Protector) a connu un itinéraire un peu particulier. Elle a débuté à 2ans par une

dix-neuvième et dernière place dans un Groupe 3 à Ascot avant d’être exportée en

Espagne, où elle a eu une carrière que l’on peut qualifier “d’honnête”.