Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Guy pariente

Autres informations / 29.09.2009

Guy pariente

 « DES CHEVAUX COMME AVENUE MARCEAU, ON N'EN A

PAS PLUSIEURS EN UNE VIE »

La casaque jaune et blanche

du propriétaire-éleveur Guy Pariente a vécu une superbe fin de semaine. Samedi,

Avenue Marceau (Enrique) a signé son premier succès de Groupe dans le Prix de

MaisonsLaffitte (Gr3) alors qu’elle « ne courait que pour une place », dixit

son propriétaire. Et dimanche, à Strasbourg, le 3ans Validor (American Post) a

remporté sa deuxième Listed dans le Grand Prix de la Région Alsace (L) face à

ses aînés. Guy Pariente, l’homme du Haras de Colleville, est revenu avec nous sur

ce week-end « magique », qu’il a suivi devant sa télévision. Il nous a avoué

qu’il espérait

« un jour refaire la même

chose, même si ce n’est pas évident, sachant que j’ai attendu longtemps avant

de remporter un deuxième Groupe. Mais j’ai de bonnes équipes au haras et à

l’entraînement pour y arriver. »

 

Acte I : Avenue Marceau

« À l’image de Rendons Grâce

(Video Rock), Avenue Marceau faisait sa rentrée. Elle a effectué un séjour d’un

mois et demi au haras. Paradoxalement, elle est restée comme une pile électrique

et Yannick Fouin m’avait dit qu’elle était bien. On était très heureux qu’elle

remporte un Groupe. C’est une pouliche d’exception et elle a fini son parcours

comme une fusée. Sur une plus longue distance et un terrain lourd, elle peut

aussi bien faire. Je ne peux pas vraiment la comparer à Lina Drop

[(Trempolino), gagnante du Prix Alain du Breil (Gr1) en 2006 sous les couleurs

de Guy Pariente et poulinière chez lui, ndlr], car elles n’ont ni la même façon

de courir, ni le même physique.

Quand Lina Drop courait, je

tremblais. Je pense qu’Avenue Marceau devrait rester plus longtemps à

l’entraînement, encore un ou deux ans. Je l’installerai au haras à 6ans sans

doute. Je veux profiter d’elle car c’est une pouliche d’ex-

ception. Des comme elle, on

n’ en a pas plusieurs dans une vie. C’est déjà très bien d’avoir eu Lina Drop

et Avenue Marceau en trois ans. Je pense néanmoins que Zandalee (Trempolino) va

suivre la même voie qu’Avenue Marceau, même si elle ressemble plus à Lina Drop

par sa façon de courir, puisqu’elle va de l’avant. »

 

Acte II : Validor

À Strasbourg, Validor s’est

montré souverain grâce à une tactique bien délibérée : « J’ai appelé son

entraîneur HenriAlex Pantall avant la course, et je lui ai demandé que Validor

soit monté de l’avant. Il a accepté. Si vous regardez bien, à chaque fois qu’il

a été monté ainsi, il s’est toujours bien défendu. Désormais, il devrait courir

soit la prochaine étape du Défi du Galop à Baden-Baden, un Groupe 3 le 24 octobre,

soit le Prix du Conseil de Paris (Gr2, le 18/10). On l’a toujours estimé.

D’ailleurs, on croyait courir “l’Arc” avec lui. Mais il a eu une seime avant le

Prix Policeman (L) et il l’a un peu payé par la suite. C’est un poulain qui

aime être devant et qui se bat jusqu’au bout. Il devrait faire un bon 4ans.

Nous le réengagerons dans “l’Arc” l’année prochaine. »