Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’arrivée de “l’arc” selon timeform

Autres informations / 18.09.2009

L’arrivée de “l’arc” selon timeform

AU CŒUR DE L’ACTU

Vendredi 18 septembre 2009 /

7

Les ratings sont, par

essence, discutables. Parfois, ils tombent dans l’absurde – on l’a vu l’an

dernier lorsque le Breeders’ Cup faisait office de référence – et sont

totalement arithmétiques. Ils reviennent quasiment à prendre un mètre et à

mesurer les écarts. Les données de forme, de parcours, d’aptitudes et de

terrain sont partiellement ou totalement écartées, ce qui

donne, comme c’est le cas

cette année, un classement assez farfelu.

À partir de l’actuelle

classification de Timeform et en ne tenant compte ni de la distance, ni du

terrain, il est donc possible de déduire l’arrivée du Qatar Prix de l’Arc de

Triomphe (Gr1). Un kilo vaut une longueur, deux livres valent un kilo, et il

faut ajouter la pondération du poids pour âge et pour sexe (dans “l’Arc” : mâle

de 4ans et plus, 59,5 kilos, femelle de 4ans et plus, 58 kilos, mâle de 3ans,

56 kilos, femelle de 3ans, 54,5 kilos.)

Les cinq meilleurs chevaux

candidats à “l’Arc” sont : Sea the Stars (140), Fame and Glory (133), Conduit

(130), Vision d’État (128) et Stacelita (123). Getaway, 127, ne rentre pas dans

ce classement, en raison du poids pour sexe et âge, et Soldier of Fortune, 129,

est écarté, car n’ayant pas couru cette année.

L’arrivée de “l’Arc”, d’après

les ratings de Timeform (arrêtés au 6 septembre, source :

http://www.timeform.com/display_articles.asp?page=Timeform_Top_10s.asp)

 

Le rating de Sea the Stars

est-il justifié ?

Ce sujet demande à être

débattu. Car Sea the Star arrive avec 140 de rating sur “l’Arc”, là où Montjeu

n’avait que 134. Ce chiffre 140, c’est également le rating en fin de carrière

(à 3ans) de Dancing Brave, gagnant de l’un des meilleurs “Arcs” de tous les

temps, devant Bering et Triptych. Même Nijinsky, dernier titulaire de la Triple

couronne britannique des mâles, a fini sa carrière en 138. Sinndar et

Dalakhani, tout deux gagnants de “l’Arc”, ont même des ratings inférieurs à

135…

Alors, Sea the Stars cheval

du siècle ? Pourquoi pas ? Mais s’il ne gagne pas “l’Arc” ?

À la moitié de l’été, le

rating de Sea the Stars a commencé à déraper et Timeform est tombé dans son

propre piège (celui des écarts mesurés avec un mètre). Dans les Coral Eclipse

Stakes (Gr1), Sea the Stars bat Rip van Winkle d’une longueur. Sea the Stars a

toujours été devant Rip van Winkle – dont la valeur de 134 est également

sujette à caution – dans les ratings, donc jusqu’ici tout va bien. Mais

ensuite, Rip van Winkle gagne les Sussex Stakes (Gr1) et voit son rating

réajusté à la hausse. De là, Timeform se voit contraint de revoir également à

la hausse le rating de Sea the Stars, qui doit rester en haut de la pyramide

avec un écart conséquent sur les autres. À partir de là, Sea the Stars a une

valeur trop haute qui a continué à grimper, même lorsqu’il a battu un miler

rallongé sur 2.000m, en l’occurrence Mastercraftsman. De là, on obtient une

arrivée de “l’Arc” assez grotesque, où Sea the Stars battrait de 9,5 longueurs

Vision d’État.