Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le coup de reins dévastateur de fiona rae

Autres informations / 17.09.2009

Le coup de reins dévastateur de fiona rae

FONTAINEBLEAU, Mercredi

Prix de la Fontaine aux

Biches (G)

On attendait un match entre

la rentrante Impressionism (Elusive Quality) et l’ex-italienne Fiona Rae

(Invincible Spirit) dans le Prix de la Fontaine aux Biches (G). Il y a eu

combat, mais jusqu’à cent mètres du poteau seulement, car à cet instant du

parcours, Fiona Rae a placé un nouveau démarrage, laissant alors sur place sa

plus dangereuse rivale. « Elle a galopé détendue à l’arrière-garde, a expliqué

son jockey, Morgan Delalande. Les ordres n’étaient pas de la monter forcément à

l’arrière-garde, mais surtout de la détendre. Dans la ligne droite, elle a

placé une très belle accélération. »

Deuxième, Impressionism n’a

pas démérité, d’autant qu’elle n’avait pas été revue depuis sa deuxième place

derrière Célébra (Peintre Célèbre), en débutant, le 23 mars.

 

Une carrière commencée en

Italie

Fiona Rae a débuté sa

carrière à 3ans, le 18 mars, en Italie, et ses deux premières courses ne se

sont pas très bien passées (douzième, puis cinquième). Arrivée ensuite chez

Alain de Royer Dupré, Fiona Rae a été malchanceuse lors de ses débuts français,

à Deauville, terminant sixième. Plus heureuse ensuite, elle s’était bien

comportée le 24 août à Clairefontaine, terminant deuxième. Sa victoire de

mercredi est donc logique et, sans prêter à Fiona Rae des moyens sortant de

l’ordinaire (elle n’a gagné qu’une “G” au mois de septembre de ses 3ans), elle

peut certainement monter un peu de catégorie.

 

Une petite-fille de Resless

Kara

Élevée par la Razza Della

Sila Srl, Fiona Rae possède un pedigree bien connu en France. En effet, sa mère,

Resleona (Caerleon) défendait la casaque de Jean-Luc Lagardère et était entraînée

par André Fabre. Elle s’était imposée pour ses débuts, au mois de juin de ses

3ans, dans le Prix de Senailly (course C à l’époque), mais n’avait pu monter

les échelons lors de ses deux courses suivantes. Resleona est une fille de

Resless Kara (Akarad), qui défendait la casaque Lagardère également mais était

entraînée par François Boutin. Resless Kara est restée dans les mémoires en

tant que lauréate du Prix de Diane (Gr1) 1988.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée :

High Symphony (King of

Kings), Louis’ Lover (Anabaa), La Maestranza (Storm Cat), Glimmer (Royal

Applause), Joliminoi (Equerry), Amber Two (Cadeaux Genereux), Only Run

(Pyramus).

Tous couru.

Durant le premier tiers du

parcours, La Maestranza et Only Run impriment un rythme régulier. Glimmer

galope en troisième position côté corde devant Belondie, River Zara et Amber

Two. Fiona Rae, la débutante Joliminoi et Trulamani jouent les attentistes à

l'arrière-garde. À mi-ligne d'arrivée, la favorite Impressionism s'annonce en

pleine piste. La pensionnaire d'André Fabre s'assure un instant le meilleur

mais c'est sans compter la bonne fin de course de Fiona Rae à son intérieur.

Toujours vue en bon rang, Belondine termine 3e devant River Zara. Trulamani

(5e) conclut plaisamment côté corde.