Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le mécénat politique et intelligent des maktoum maintient keeneland

Autres informations / 17.09.2009

Le mécénat politique et intelligent des maktoum maintient keeneland

Darley, en présence de Cheikh

Mohamed en personne, a acheté 31 yearlings les deux premiers jours, Shadwell

s’est limité à 8 achats dans ces jours sélectionnés. Soit un total de 39

yearlings auquel il faut ajouter la douzaine de sujets acquis par la succursale

Rabbah Bloodstock, et ceux achetés discrètement par des intermédiaires plutôt

anglo-saxons et américains. Cela fait selon une estimation, entre 50 et 60

yearlings qui ont été acquis pour des intérêts proches de Dubaï.

Comme l’a déclaré John

Ferguson au TDN, notre maison mère : « Pour des acheteurs comme nous, le marché

de cette année est une excellente opportunité. On peut acheter des pedigrees

attractifs pour des prix abordables, ce qui n’a jamais été le cas ici. » Puis,

abordant l’économie générale de l’élevage, il poursuit : « En tant qu’étalonniers

majeurs ici et en Europe, nous avons conscience que le business des éleveurs

parvienne à dégager une marge qui autorise la poursuite de l’activité. C’est

pour cela que nous avons donné l’impulsion dès l’année dernière en baissant le

prix des saillies. Désormais, tous les prix suivent et il faut que nous nous

stabilisions à un niveau raisonnable, tant pour un cheval qui quitte l’entraînement

que pour un yearling. Toute la chaîne doit s’harmoniser et fonctionner, et

c’est pour cela que nous soutenons ce marché partout où nous opérons ».

Premier opérateur mondial du

pur-sang, Darley-Dubaï assume intelligemment sa position dominante, en

soutenant partout un marché aujourd’hui affaibli par les circonstances

économiques et bancaires. Plus que jamais, cette politique, loin d’enfermer le

marché, lui permet de survivre dans un contexte défavorable. En baissant les

coûts de fabrication en offrant des étalons à des prix imbattables, la tendance

baissière imposée par Darley partout dans le monde devrait amenuiser le prix de

l’offre, et permettre un ajustement avec la demande des propriétaires. John

Ferguson a redit une fois de plus que Darley, développant une politique de

mécénat implicite, entend contribuer à la rentabilité de l’activité pour les

professionnels de base. Notons que ce genre de politique, inhabituel dans le

monde occidental de l’économie, correspond à une vision orientale du pouvoir

politique, tradition culturelle à laquelle appartient l’Émirat de Dubaï. Pour

la plus grande satisfaction des vendeurs du Kentucky, de Newmarket et même de

Deauville.