Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le remake d’attrape moi si tu peux par bollywood

Autres informations / 19.09.2009

Le remake d’attrape moi si tu peux par bollywood

LYON-PARILLY, Vendredi

Prix Ucello II

Portant le nom du Hollywood indien,

Bollywood

(Astarabad) faisait sa

rentrée vendredi, dans le Prix Ucello

II. Rapidement, il a pris les

devants et n’a jamais été revu par ses rivaux, le favori, Œil pour Œil (Take

Risk), ne parvenant jamais à le rejoindre dans la ligne droite après avoir, il

est vrai, fait une faute au saut de la dernière haie. Comptant parmi les

favoris, Zarkali (Starborough), “en eau” déjà avant le départ, a pour sa part

été inexistant car battu dès le second passage en face.

Cela faisait plus d’un an que

Bollywood n’avait plus couru, mais c’est un cheval qui avait toujours montré

des moyens, son ancien mentor, Bernard Secly, lui avait fait prendre part au

Prix Maurice Gillois (Gr1) en 2007. Réclamé en juin 2008, il est désormais

entraîné par Marc Pimbonnet, qui disait après la course : « Je le savais prêt,

mais de là à gagner…Il n’a pas beaucoup couru pour moi, puisqu’il a “bougé“

après que je l’ai réclamé. Il a 6ans et souvent, les vieux chevaux courent bien

sur leur fraîcheur. Comme quoi, les chevaux savent bien nous faire mentir… »

 

La famille de Worldbest

Élevé par Pierre Goral,

Bollywood appartient à la même famille que Worldbest (Muhtathir), sauteur bien

connu entraîné par Michel Roussel et lauréat du Prix Camille Dubosq (L) 2008.

Leur lien se crée par la deuxième mère de Bollywood, Petite Rumeur (Fabulous

Dancer), génitrice de Prodigalité (Saint Andrews), mère de Worldbest. Petite

Rumeur a également produit Fidelity (Villez), gagnante à Auteuil du Prix de

Virelan.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Wonder River (Indian River).

Tombé : Clauduss (Raintrap).

Tous couru.

En début de parcours,

Zarkali, quatrième du Prix des Drags (Gr2), édition 2008, se charge d’emmener

ce petit peloton. Lougris Argentin et Wonder River suivent librement. Clauduss

est au centre avec Bollywood. Œil pour Œil est volontairement placé en dernière

position par David Cottin. En face, Bollywood a pris le relais et, appliqué

dans ses sauts, il possède trois longueurs d’avance sur le reste du peloton.

Saut de la rivière des tribunes, moment choisi par Calypsus, spécialiste de cet

anneau, et Œil pour Œil pour entamer une progression. Zarkali passe dernier.

Pour franchir une dernière fois le brook, Bollywood donne toujours une belle

impulsion à l’épreuve mais Œil pour Œil demeure à portée de fusil. Pour conclure,

Bollywood, principal animateur, contient la fin de course de l’élève de

Guillaume Macaire. À nette distance des deux premiers, Calypsus n’est pas

inquiété pour l’octroi de la 3e place.