Les belles origines de tigre d’or

Autres informations / 14.09.2009

Les belles origines de tigre d’or

LE LION

D’ANGERS, Mardi

Prix

Paul Saulou (F)

Disputé

sur la distance atypique de 2.300m, le Prix Paul Saulou (F) pourrait bien

favoriser les entraîneurs qui auront fait appel à des apprentis, au nombre de

deux dans cette course. On peut dès lors noter la présence d’un représentant de

la famille de Moussac, Tigre d’Or (Tiger Hill) dont la mère, Spodares (Vaguely

Noble), a remporté le Prix de Flore (Gr3) sous l’entraînement d’André Fabre.

Tigre d’Or est ainsi un frère de Shake the Moon (Loup Solitaire) qui courait

sous les mêmes couleurs. Elle avait fini deuxième du Prix Joubert (L) en

devançant une certaine Alpine Rose (Linamix) qui s’emparait de la troisième

place. Audelà des origines, Tigre d’Or a surtout réussi ses débuts en

s’imposant, certes de haute lutte, pour ses premiers pas. Dans cette épreuve

mixte, on remarque également la présence d’une “Wertheimer et Frère”, Stilla

(Gold Away), présentée par Freddy Head. Elle a pour elle sa récente expérience

des handicaps. Terminant non placée du Prix Shadwell (B) à Deauville, elle a

tout de même acquis un peu de métier. Cependant, si Stilla doit pouvoir

l’emporter dans ce lot modeste, sa meilleure performance commence à prendre de

l’âge. Elle a pris la troisième place d’une “B” à Lyon-Parilly pour ses débuts

fin avril. Ce jour-là, elle s’était intercalée, à la faveur d’un poids-plume

(50,5 kg), entre Cavalière (Traditionaly) et Onega Lake (Peintre Célèbre).

Arrivée

d’Angleterre récemment, Birdinthehand (Nayef) a atterri dans les boxes

d’Henri-Alex Pantall. Cette placée de handicaps dans son pays d’origine a couru

deux fois dans l’Hexagone, ne se plaçant pas tout d’abord puis remportant la

victoire en dernier lieu. C’était à Beaupréau dans une course d’un faible

niveau. Mais ce jour-là, elle s’est montrée séduisante, repartant sous les

attaques après avoir mené. Elle devançait de trois longueurs une représentante

de Son Altesse Aga Khan, Dalakhiya ( King’s Best), quatrième ensuite d’une

course G à ChâteauGontier.