Les débuts d’isabel louis… d’or

Autres informations / 15.09.2009

Les débuts d’isabel louis… d’or

FONTAINEBLEAU, Mercredi

Prix des Myosotis (G)

Isabel Louis (Distorted

Humor), pensionnaire inédite d’André Fabre et sœur utérine de Magadan (High

Chaparral), défendra les couleurs du prince Muteb bin Abdullah dans le Prix

Myosotis. Elle a contre elle de devoir partir à l’extérieur, dans la stalle

numéro 14. Et elle devra porter le poids… de son prix d’achat ! On attend

évidemment toujours monts et merveilles des chevaux achetés à un prix élevé.

Isabel Louis, vendue par le Haras des Capucines, a été acquise pour 260.000€

aux ventes de Deauville du mois d’août. Sa troisième mère, Northern Trick,

était considérée comme la meilleure pouliche européenne de 3ans. Elle a

remporté le Prix de Diane (Gr1) et le Prix Vermeille (Gr1) avant de prendre la

deuxième place de "l'Arc" (Gr1).

Elles seront finalement six

inédites à défendre leur chance face à neuf pouliches ayant déjà acquis un peu

d’expérience. Parmi elles, on compte la présence d’Inef (Nayef), propriété de

Hamdan Al Maktoum, qui ne cesse d’être rallongée (1.100m, 1.300m, 1.400m). Ici,

sur le mile, elle ne devrait pas être loin de la vérité. Lors de ses débuts,

elle a conclu à trois longueurs de Beta Leo (A.P. Indy) et d’Heaven’s Heart

(Captain Rio) qui se sont présentées, l’une au niveau Listed, et l’autre dans

un Gr3. Pour sa part, Pascal Bary dotera d’œillères australiennes sa

pensionnaire Frozen Ardour (Dr Fong). Il l’a présentée à Chantilly sur le

parcours rectiligne de 1.200m, épreuve remportée par Evaporation (Red Ransom)

alors qu’elle finissait sixième. Puis à Clairefontaine, sur 1.400m, où elle a

terminé cinquième alors que Blagueuse (Statue of Liberty) remportait la palme.

Notons la candidature d’un

pur produit de la famille Head : Silk Rose (Numerous). Il s’agit d’une sœur de

Solaria (Numerous), pouliche utile entraînée en début de carrière par Carlos

Laffon-Parias, comme l’est Silk Rose. Leur mère, Soierie (Bering), ainsi que

leur grand-mère Sienne (Nureyef) défendaient déjà les mêmes couleurs.