Les hongres font leur loi

Autres informations / 14.09.2009

Les hongres font leur loi

SAINT-CLOUD,

Lundi

Prix

Finasseur (D)

Après

une longue attente, la photo finish déclare Darjani (Domedriver) vainqueur du

Prix Finasseur (D) devant Loch Etive (Rock of Gibraltar). Sur les trois hongres

en course, ce sont deux poulains castrés qui ont constitué le jumelé gagnant.

Mais une fois encore, la victoire a échappé au pensionnaire de Pascal Bary qui

la mérite tant. Lauréat à Deauville, il avait été distancé pour poids non

conforme. Ce lundi, le jeu de balancier a privé Loch Etive d’un succès. Avant

le développement de la photo, Pascal Bary nous a déclaré : « C’est bon, il est

pesé ! Je ne sais pas s’il est premier ou second, mais pour la suite du

programme, cela ne change rien. Il devrait disputer une “B”. Cette distance là

lui convient bien (2.100m). » Loch Etive s’est rapidement porté en deuxième

position, derrière un Stand to Gain (Hawk Wing) qui prend peu à peu ses

distances. Dans la phase finale, alors que l’animateur et favori craque,

Darjani termine vite son parcours pour prendre un nez à Loch Etive sur le

poteau.

Depuis

ses débuts effectués seulement au mois de mai de ses 3ans, Darjani court en

progrès. En décrochant cette course D, il a réalisé la meilleure performance de

sa jeune carrière. « C’est un cheval tardif qui se bonifie avec le temps, nous

a déclaré Sandrine Tarrou, son entraîneur. Aujourd’hui, il est récompensé de

ses progrès. Il peut être rallongé par rapport à la distance du jour pour

courir sur 2.400m et il appréciera les terrains souples de l’automne. »

 

Darjani,

de la famille de Darsi

Fils de

Darasa (Barathea), une jument “Aga Khan” qui n’a pas fait d’étincelles sous

l’entraînement d’Alain de Royer Dupré et qui a donné trois produits. Le premier

est parti en Espagne, sans succès. Le deuxième est Darjani, le meilleur des

trois. Le dernier, âgé de 2ans, est un mâle par Verglas. Il a couru une fois et

a gagné sous la responsabilité d’Étienne Leenders et les couleurs “Skymarc

Farm”.

En

revanche, la deuxième mère a quelques titres intéressants. Darashandeh (Darshaan)

a pris la quatrième place du Prix Saint-Alary (Gr1) en 1997 après avoir obtenu

le premier accessit du Prix Pénélope (Gr3). C’est la mère de Darsi (Polish

Precedent), gagnant du Prix du Jockey Club (Gr1).