Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’irlande s’est mise à l’heure de l’ajustement du marché

Autres informations / 25.09.2009

L’irlande s’est mise à l’heure de l’ajustement du marché

INTERNATIONAL

VENTES TATTERSALLS IRELAND JOUR 1

Il y a plusieurs façons d’interpréter le premier jour des

ventes de Tattersalls Irlande à Fairyhouse. Les pessimistes brevetés déplorent évidemment

la baisse sensible du prix moyen qui chute de 35% (comme à Keeneland ou à

Doncaster à la fin août). Tout en enregistrant cette baisse importante, on ne

peut s’empêcher de penser que tout le monde pronostiquait une telle décote,

compte tenu de la déplorable conjoncture économique qui prévaut en Irlande, le

pays sans doute le plus affecté par la crise économicofinancière.

Soit ! Les yearlings valent moins que les années

précédentes, mais leur baisse n’est pas pire que celle des biens immobiliers en

Irlande. Cette baisse étant acquise dans l’esprit de tout le monde, le marché

s’est très bien déroulé, même mieux que l’année dernière. Deux fois moins de

chevaux ont été rachetés qu’en 2008 : 42 cette année contre 82 l’an dernier. Du

coup, 84% des yearlings ont été vendus (un record) contre 66% en 2008. Le

chiffre d’affaires global étant presque stable.

En somme, le marché irlandais s’est adapté aux nouvelles

donnes, il a accepté la décote générale, et il s’est installé sur un palier de

résistance. Tous les prix baisseront en Irlande : les saillies, les

poulinières, les foals, les frais de transport, les frais vétérinaires, etc. La

crise est passée par là, et il faut redémarrer sur des bases saines à partir

desquelles tout le monde ne pourra que progresser. Dès son premier jour,

Fairyhouse délivre un message clair : quand le marché s’ajuste, il fonctionne.