Magaret kappushen, un jockey russe dans “l’arc”

Autres informations / 22.09.2009

Magaret kappushen, un jockey russe dans “l’arc”

Mardi, à Chantilly, nous avons

rencontré le jockey russe Magaret Kappushen, qui était accompagné de Jean-Pierre

Deroubaix et d’un traducteur. Ce jockey sera en selle dans le Qatar Prix de l’Arc

de Triomphe (Gr1) sur The Bogberry (Hawk Wing). Si le choix s’est porté sur Magaret

Kappushen, c’est parce qu’il montait en Russie les pensionnaires de Serguey Efros,

propriétaire de The Bogberry.

Concernant son parcours, Magareth

Kappushen nous a appris : « J’ai 37 ans et j’ai commencé en tant qu’apprenti à l’âge

de 13 ans. Je compte plus de 1.000 victoires en Russie, où j’ai été champion jockey

plusieurs années. En 2009, j’ai gagné le Derby, le Président Cup et le Breeders’

Cup Russe. Je suis né dans le milieu des courses et ma famille est considérée comme

la plus ancienne famille Russe du milieu des courses. »

Samedi dernier, Magaret Kappushen

était présent à Longchamp et, mardi

28 septembre, il va monter The

Bogberry le matin pour son dernier travail prépara toire en vue de “l’Arc”.

« Je suis actuellement chez Alain

de Royer Dupré, a poursuivi Magaret Kappushen. Samedi dernier, j’ai fait le tour

de l‘hippodrome de Longchamp en voiture et à pied. Également, j’ai visionné plusieurs

cassettes de courses et Gérald Mossé me prodigue beaucoup de conseils. The Bogberry

est un cheval que je connais pour l’avoir monté le matin lorsqu’il était chez Aidan

O’Brien. »

Concernant The Bogberry, Jean-Pierre

Deroubaix nous disait : « Cela a toujours été une idée de courir “l’Arc” avec The

Bogberry. On attend une bonne valeur de sa part et sûrement retournerons-nous à

l’étranger avec lui ensuite. C’est un bon cheval qui a besoin de plusieurs éléments

pour donner sa vraie valeur, le plus important étant un terrain bien souple. Chez

Aidan O’Brien, il tirait de très bons chevaux le matin et, quatre jours après qu’on

l’ait acheté, il a gagné un Groupe 3. Il a très bien couru cette année dans le Prix

d’Harcourt (Gr2  2e) et s’est ensuite déferré

dans le Prix Ganay (Gr1) et s’est blessé, raison pour laquelle il a ensuite été

absent. Il reste sur des performances en-deçà de ce qu’il vaut réellement et nous

attendons de lui une belle performance dans “l’Arc”. »