Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix des chênes (gr3)

Autres informations / 19.09.2009

Prix des chênes (gr3)

BEHKABAD

ET ARASIN DESSINENT UN DÉBUT DE HIÉRARCHIE SUR 1.600M

Ils

avaient fini aux deux premières places du Prix d’Etreham (B) à Deauville, séparés

par une courte encolure. Une nouvelle fois, Behkabad (Cape Cross) et Arasin

(Footstepsinthesand) se sont donné la réplique, dans le Prix des Chênes (Gr3).

Et une nouvelle fois le poulain de Son Altesse Aga Khan a dominé celui de

Jean-Louis Bouchard, restant invaincu en trois courses. « Il progresse de

course en course, nous a déclaré Jean-Claude Rouget, entraîneur de Behkabad.

Lorsqu’il a changé de jambes, il a déployé de belles foulées et a placé le coup

de reins des bons chevaux. C’est de bon augure. Il pourrait aller sur le

Critérium International (Gr1, 1/11), s’il va bien et qu’il demande à courir.

Sinon, on le préparera pour l’année prochaine et le Prix du Jockey-Club (Gr1).

Il peut aller en terrain souple. »

 

Prix des

Chênes (Gr3)

Placé à

l’arrière-garde, Behkabad a déboité à 400m du but et est venu s’imposer, comme

à son habitude, dans les derniers mètres avec assurance, au prix d’un bon

changement de vitesse. Comme à chaque fois, il laisse la même impression

visuelle. Celle d‘un cheval qui paraît battu un moment, avant de redonner un

coup de reins décisif pour s’imposer.

« Il

était un peu tendu aujourd’hui et a mis du temps à trouver son action, nous a

confié son pilote Christophe Lemaire. Il me laisse une bonne impression et il a

de la marge. Il va progresser là-dessus. Il y avait des chevaux qui galopent

dans le lot et il devrait encore progresser. » Et Christophe Lemaire sait de

quoi il parle, puisqu’il avait déjà monté trois fois Arasin.

Ce Prix

des Chênes a permis d’établir une première hiérarchie chez les 2ans sur 1.600m

en France. Sur les cinq partants, trois étaient anglais et ils ont dû se

contenter des trois dernières places. Le rallongement de la distance annonce

peut être la fin du “buzz” des 2ans britanniques dans nos Groupes.

 

Le Prix

des Chênes, une course à avoir sur son C.V

Gagner

le Prix des Chênes est souvent un gage de qualité. Depuis 1996, trois

vainqueurs du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) y ont participé. Peintre Célèbre

(Nureyev) a conclu troisième en 1996, avant son sacre à 3ans dans l’Arc.

Dalakhani (Darshaan) et Bago (Nashwan) ont fait mieux puisqu’ils ont remporté

le Prix des Chênes, avant leur vic- toire le premier dimanche d’octobre, à

3ans. Et eux ont remporté le Critérium International, qui n’était pas crééà l’époque

de Peintre Célèbre.

Depuis

2001 et la création du Critérium International, quatre poulains se sont servi

du premier Gr3 sur 1.600m pour 2ans comme tremplin avant leur succès dans le

Gr1 clo- doaldien. Behkabad pourrait tenter de les imiter et doit avoir la

pointure pour y jouer les premiers rôles.

 

Une

première pour Jean-Claude Rouget et Christophe Lemaire

Ce Prix

des Chênes est la première victoire de Groupe avec un poulain portant la

casaque verte et rouge pour Jean- Claude Rouget. Idem pour Christophe Lemaire

qui va devenir le premier jockey des représentants princiers à partir de 2010,

lorsqu’il ne montera pas pour la famille Niarchos.

 

Prix des

Chênes (Gr3)

Arasin

confirme ses moyens

Vainqueur

du Prix des Aigles (B) devant la ? JDG Rising Star ? Planteur (Danehill Dancer),

Arasin a poursuivi sur sa lancée en prenant le premier accessit, après s’être

montré brillant et contracté. Il a démontré qu’il avait sa place parmi les bons

2ans français. « Nous sommes une nouvelle fois deuxième, du même poulain mais

il réalise une bonne course, nous a déclaré Pascal Bary, mentor d’Arasin. On va

voir pour le Critérium International, mais nous n’y sommes pas encore. Cela va

dépendre de sa récupération. Le terrain souple ne le dérangera pas. »

Quatrième

du Prix La Rochette (Gr3) sur 1.400m, Emirates Dream (Kingmambo) a apprécié les

1.600m. Olivier Peslier avait vu juste lorsqu’il avait dit en descen- dant du

protégé de Saeed Bin Suroor, le 7 septembre, qu’il serait mieux sur plus long.

 

Behkara,

une poulinière de premier plan

Elevé

par Son Altesse Aga Khan, Behkabad est un fils de Behkara (Kris). Sous

l’entraînement d’Alain de Royer Dupré, Behkara avait été une très bonne

pouliche, gagnant le Prix Hubert de Chaudenay (Gr2), avant de se placer deux

fois dans le Prix Royal-Oak (Gr1). Elle a d’ores et déjà réussi sa reconversion

au haras puisqu’elle a donné Behehstam (Peintre Célèbre) vainqueur du Prix

del’Avre (L) et deuxième du Prix Niel (Gr2) et Behkabad, son premier vainqueur

de Groupe. Elle a aussi un yearling mâle par Green Desert (Danzig).

Deuxième

mère de Behkabad, Behera (Mill Reef) a rem- porté le Prix de Saint-Alary (Gr1)

et s’est classé deuxième du Prix Vermeille (Gr1). Elle a produit Bayrika

(Kahyasi) lauréate de Gr3 sur 3.100m.

Tous

couru.

Cinq

prétendants à la victoire dans ce Groupe3. Emirates Dream se porte

immédiatement au commandement. Arasin prend son sillage, Behkabad est placé

sagement à la corde. Averroes va, malgré le faible nombre de partants, faire

tout le parcours en troisième épaisseur. Il va vite rendre les armes dans la

phase finale. À la sortie du tournant final, Arasin qui s’est montré contracté

à l’extérieur du leader, prend le meilleur à Emirates Dream, lequel a été lancé

de loin par son jockey. Behkabad voit le jour, sous l’effet de l’accélération

d’Arasin. Il en profite pour venir en pleine piste, mais reste au début en

suspension. Son jockey tente de le motiver par deux coups de cravache, mais il

reste dans son action. Alors, Christophe Lemaire change sa cra- vache de main

et son partenaire change ainsi de jambe pour combler le terrain sur les leaders

et venir s’imposer. C’est à peine une longueur qui va séparer Behkabad et

Arasin au passage du poteau. Pourtant, le lauréat laisse une très belle

impression. Une impression de facilité encore augmentée par le fait que

Behkabad, une fois cadencé, n’a été sollicité qu’aux bras tandis que les

jockeys de ses deux dauphins s’agitaient dans tous les sens. Donc, Behkabad,

Arasin et Emirates Dream finissent dans cet ordre, à dis- tance de Black Snowflake

et de Averroes.