Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Quand l’expérience domine la classe

Autres informations / 17.09.2009

Quand l’expérience domine la classe

Prix d’Aumale (Gr3)

Sous l’impulsion de Lixirova

(Slickly), ce Prix d’Aumale (Gr3) s’est déroulé à une allure sélective. On a

assisté à une vraie course, à l’anglaise. Et, dans ce contexte, c’est la

Britannique Middle Club (Fantastic Light) qui s’est imposée, résistant au retour

de la ? JDG Rising Star ? Baahama (Anabaa).

 

 

La victoire d’une pouliche

dure

Middle Club a gagné dans un

pur style britannique. Lancée de loin, elle s’est montrée très dure dans la

phase finale pour repousser les attaques. Ioritz Mendizabal, qui la découvrait,

a livré après la course : « Elle m’a laissé une très bonne impression. Elle a

un bon mental, digne des bonnes pouliches. J’ai dû la solliciter assez tôt,

mais son entourage m’avait expliqué qu’elle avait une longue accélération. J’ai

toujours senti que la pouliche répondrait aux attaques. »

Richard Hannon Jr., fils et

assistant de Richard Hannon, nous a déclaré pour sa part : « Nous avions depuis

longtemps en tête de courir ce Prix d’Aumale. Middle Club est une pouliche pour

courir sur 2.000m l’an prochain. Elle est engagée dans le Fillies’ Mile (Gr1)

mais ne le courra pas. Sa saison s’arrête ici. »

 

Robert-James Mc Creery, un

propriétaire-éleveur qui aime Chantilly Propriétaire de Middle Club,

Robert-James Mc Creery est également son éleveur, puisqu’il possède l’entité

Stowell Hill Ltd – éleveur de Middle Club. Rencontré après la victoire de son

élève, il nous a raconté :

« J’adore l’hippodrome de

Chantilly. Je trouve que la ligne droite très longue per     amet aux chevaux de bien s’équilibrer et le

cadre est magnifique. J’ai eu

beaucoup de réussite sur cette piste, puisque j’ai remporté en tant qu’éleveur

le “Jockey Club” (Gr1) avec Old Vic [Old Vic défendait les couleurs Maktoum et

reste, à ce jour, le lauréat du “Jockey Club” par le plus grand écart : 7

longueurs, ndlr]. Également, en tant qu’éleveur, j’ai pris la quatrième place

du Prix Jean Prat en 2004 avec Bobinski. Concernant Middle Club, sa saison

s’arrête bien ici et on peut avoir de bons espoirs avec elle pour l’an

prochain. Pourquoi ne pas venir courir le Prix de Diane (Gr1,) d’ailleurs ! »

 

Baahama, une défaite qui n’y

ressemble pas

Deuxième, Baahama n’a pas

démérité. Si Olivier Peslier avait été encore plus dur avec elle, voire

“méchant”, elle aurait même pu s’imposer. Mais le but n’était pas de lui donner

une mauvaise leçon pour sa deuxième sortie seulement. Au contraire, Baahama a

certainement beaucoup appris ce jeudi. Pierre-Yves Bureau, manager des

effectifs Wertheimer & Frère, nous disait d’ailleurs après la course : « Je

suis content de sa course. Baahama a tracé une fin de course plaisante et est

battue par ce qui est sûrement une bonne pouliche. Au vu de son modèle et de

son pedigree, Baahama sera certainement meilleure à 3ans. Le Prix Marcel

Boussac (Gr1) reste une

possibilité, mais cela “fait

rapproché”. Nous allons y réfléchir et voir en fonction de sa récupération,

mais, si elle recourt cette année, ce sera cette course-là et rien d’autre. »

En effet, tout laisse à penser que Baahama fera une très bonne 3ans. Très

grande, elle possède un moteur sortant de l’ordinaire. Elle a un gros

potentiel, mais a encore du mal à se servir au mieux de son physique.

 

Derrière le duo de tête, des

écarts très courts

À deux longueurs de Middle

Club et Baahama, On Verra (Smart Strike) est venue terminer très fort pour

s’octroyer la troisième place. Elle l’obtient de peu, car en additionnant les

écarts de la troisième à la sixième place, il y a environ une encolure. On

Verra, American Nizzy (American Post), Poppet’s Treasure (Dansili) et Lixirova

(6e) ne sont donc pas loin de se valoir.