Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Sept montes pour le retour de kieren fallon

Autres informations / 03.09.2009

Sept montes pour le retour de kieren fallon

Comme annoncé par son agent Dave

Pollington (lire JDG d’hier), Kieren Fallon devrait bénéficier de sept montes pour

son grand retour à la compétition vendredi. Néanmoins, les données ont changé mardi

en fin de journée et mercredi matin. Désormais et de manière définitive – sauf modification

de dernière minute –, le jockey irlandais se mettra en selle sept fois dans la journée

: quatre fois à Lingfield dans l’aprèsmidi et trois fois en soirée à Kempton. À

Lingfield, son premier partenaire sera un pensionnaire d’Amy Weaver dans le maiden

d’ouverture de la réunion. Suivront des chevaux préparés par Patrick Morris, Terry

Mills et Ed Dunlop. À Kempton, Kieren Fallon montera des chevaux de Paul Howling,

Gerard Butler et Sir Michael Stoute. Ce dernier est de l’ordre du symbole pour Kieren

Fallon puisque Michael Stoute a longtemps été l’employeur du jockey. C’est aussi

chez lui que l’Irlandais s’est “réfugié” au moment de la tourmente de son procès

à la fin de l’année 2007 et au début 2008. Il continuait alors à monter à l’entraînement

pour conserver forme et moral.

 

Accord du B.H.A.

Même si l’acte était formel, il

fallait que Kieren Fallon se présente au British Horseracing Authority (B.H.A.)

mardi pour être auditionné par la Commission des licences. L’entretien a duré une

demi-heure. Paul Struthers, porte parole du B.H.A. a ainsi commenté : « Kieren Fallon

a été entendu pendant trente minutes. Le chemin est maintenant clair pour lui et

il va retrouver la compétition en fin de semaine. » Le jockey banni a donc recouvré

sa licence.

 

Une priorité pour Luca Cumani

Luca Cumani a annoncé que Kieren

Fallon monterait pour son écurie au maximum de ses disponibilités. Sans parler de

contrat officiel, le jockey irlandais et l’entraîneur italien de Newmarket vont

donc apparaître souvent ensemble sur les programmes de courses.

 

Henri Cecil : « Kieren était comme

Lester, tout simplement naturellement doué »

Dans un portrait fleuve du jockey

paru hier (lire mercredi) dans le Racing Post, on retrouve des propos étonnants

d’Henri Cecil sur celui qui a été son premier jockey à la fin des années 1990. Pour

l’entraîneur ultra-classique, « Kieren Fallon était comme Lester [Piggott, ndlr].

Tout simplement naturellement doué. Personne ne peut être comparé à Lester, le génie

absolu. Mais Kieren lui est proche. Il était comme Lester dans sa tête. »