Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ana americana-russiana : le jumelé d’anciennes “apprenties classiques”... reste à l’entraînement à 4ans !

Autres informations / 26.10.2009

Ana americana-russiana : le jumelé d’anciennes “apprenties classiques”... reste à l’entraînement à 4ans !

Prix Casimir Delamarre (L)

À la fin de leur année de

2ans, nous écrivions au sujet des deux ? JDG Rising Star ? Ana Americana (American Post)

et Russiana (Red Ransom) qu’elles étaient de futures pouliches classiques.

Aucune des deux n’a pu remporter unecourseclassique,commenouslepensions.Ana Americana,

que son entraîneur et son éleveur, Monika Bader, comparaient à sa mère Ana

Marie (Anabaa – 3e Prix de Diane), a tout de même réussi à enlever le Prix

Casimir Delamarre(L).Elleadevancélapensionnaired’André

Fabre, Russiana, avec

autorité. « Elle a fait un malaise après le Prix de Diane (10e) et il a fallu

intervenir, nous a précisé Philippe Demercastel, mentor de la pouliche. Elle

n’a donc pu faire la carrière qu’elle aurait dû. Le terrain l’a avantagée et

les œillères aussi. Je pense que sa sœur cadette Sinndarina (Sinndar), qui a

gagné le Prix de la Cité (B), est meilleure qu’elle. Nous allons voir comment

elle récupère mais il n’est pas nécessaire de la recourir cette saison. Elle devrait

faire une bonne femelle d’âge. » La rentrée d’Ana Americana dans le Prix

Coronation (L, 5e) avait été plaisante et annonçait une bonne sortie. D’autant

plus qu’Ana Americana avait tout de même pris quatre places de Groupe entre

l’automne 2008 et le printemps dernier.

À l’image d’Ana Americana, Russiana

ne devrait pas rejoindre l’élevage à la fin de la saison, comme l’a confié

PierreYves Bureau, représentant des Wertheimer & Frère : « Elle court très

bien. Mais elle est de nouveau battue. Elle est tombée sur de très bonnes

pouliches commeShalanaya (Lomitas), gagnante du Prix de l’Opéra (Gr1), puis

Shemiyla (Dalakhani). Et là, elle tombe sur Ana Americana qui avait montré de

gros moyens à 2ans et qui était très belle au rond. Nous allons voir si elle

recourt cette année mais elle restera à l’entraînement à 4ans. »

Quatrième, Becomes You

(Lomitas) n’a pas placé le même changement de vitesse qu’à Saint-Cloud sur une piste

qui était cette fois plus souple. Elle a devancé Sand River (High Chaparral)

qui devrait maintenant rejoindre le haras selon son entraîneur, Élie Lellouche.

 

La plus belle famille de

l’élevage “Bader”

Élevée par l’Ecurie Bader,

Ana Americana appartient à la meilleure famille de cet élevage. La lignée de la

gagnante du Prix Casimir Delamarre remonte à Marie de Ken (Kendor), deuxième

mère d’Ana Americana. Sous l’entraînement d’Alain de Royer Dupré et sous les

couleurs Bader, Marie de Ken a enlevé le Prix Fille de l’Air (Gr3) et s’est placée

de Groupe à quatre reprises. Au haras, elle a donné Ana Marie et Charmo

(Charnwood Forest), vainqueur de Gr2 aux États-Unis et sept fois placé de

Groupe.

Mère d’Ana Americana, Ana

Marie a été l’une des meilleures pouliches de sa promotion. Elle a remporté les

Prix d’Harcourt (Gr2) et Vanteaux (Gr3) et pris dix places de Groupe. Elle

s’est notamment classée deuxième du Prix Vermeille (Gr3) et des Nassau Stakes

(Gr1). Elle compte trois produits répertoriés, dont Sinndarina (Sinndar), lauréate

une demi-heure avant sa sœur Ana Americana. Pour le moment, Ana Americana est

son meilleur produit.