Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Ashaaq poursuit son ascension et repousse ses limites

Autres informations / 03.10.2009

Ashaaq poursuit son ascension et repousse ses limites

SAINT-CLOUD, Vendredi

Prix Rheingold (B)

Après un succès dans une “E”

puis une “D”, Ashaaq (Anabaa) a remporté facilement le Prix Rheingold (B), une

épreuve bien composée. Depuis que son entraîneur, Freddy Head, l’a “déchiffré”

afin de savoir comment s’en servir, le poulain du Cheikh Hamdan Al Maktoum

aligne les bons résultats. Ashaaq reste maintenant sur trois succès consécutifs

et les observateurs ont du mal à situer ses limites. « C’est un poulain qui a

progressé toute l’année, nous a confié Freddy Head.

Il tirait beaucoup, avant. Je

l’ai couru sur des distances trop courtes car je pensais que c’était un

sprinter. Il était très difficile et très chaud [Ashaaq court avec des bouchons,

ndlr]. Il est plus qu’utile et va se bonifier. C’est un poulain magnifique que

j’adore. Il ne sera pas gêné par le terrain souple et devrait faire un bon 4ans

s’il continue à prendre son métier du bon côté. » Vite installé en tête, le

partenaire de Davy Bonilla a mis un uppercut à ses rivaux à trois cents mètres

du but grâce à un beau changement de vitesse. Ses adversaires n’ont jamais pu

l’inquiéter. Le frère de la ? JDG Rising Star ? Tamayuz (Nayef) a mis plus

de temps à se déclencher que le champion alezan, mais il doit pouvoir prendre

part à des Groupes avec une bonne chance de vaincre.

 

Belle rentrée de Becomes You

Lauréate du Critérium de

l’Ouest (L) à Craon l’an dernier, la légère Becomes You (Lomitas) faisait sa

rentrée puisqu’elle n’avait pas couru depuis le 26 avril dernier et sa sixième

place dans le Prix Vanteaux (Gr3). La protégée de Mikel Delzangles a tracé une

bonne ligne droite en pleine piste, uniquement sollicitée aux bras par Olivier

Peslier. Elle

termine à la deuxième place.

« Elle fait une bonne rentrée, nous a déclaré Gilles Forien, représentant des

intérêts de la marquise de Moratalla. Elle a passé l’été au haras car elle

n’avait pas encaissé son printemps. C’est une pouliche courageuse qui est

revenue aussi bien que l’an passé, lors de sa victoire craonnaise. Elle devrait

maintenant évoluer dans les courses “B” et les Listeds.» Précédé d’une

flatteuse réputation, Telluride (Montjeu), deuxième du Prix Hocquart (Gr2), a

bénéficié d’un bon parcours le long de la corde. Dans la ligne droite, il s’est

montré tenace, mais n’a pu contrer les attaques des deux premiers. Sur un

terrain plus souple, le pensionnaire de John Hammond aurait pu finir plus près,

mais il n’aurait pas battu Ashaaq.

 

Une superbe famille

maternelle

Élevé par Shadwell Estate,

Ashaaq est issu d’une famille magnifique. Nous avons déjà évoqué à plusieurs

reprises son pedigree remarquable. Rappelons que sa mère, Al Ishq (Nureyev) a

gagné une course à Amiens et qu’elle a donné des chevaux avec de l’allant et

beaucoup de vitesse, comme Tamayuz, vainqueur du Prix Jacques Le Marois (Gr1)

2008, Nuqoosh (Machiavellian), deuxième du Prix Imprudence (Gr3), et Thamarat

(Anabaa), quatrième du Prix de Cabourg (Gr3). Ashaaq est un peu l’exception de

la famille.

Deuxième mère d’Ashaaq, Allez

Les Trois (Riverman) a produit Anabaa Blue (Anabaa), vainqueur du Prix du

Jockey Club (Gr1) 2001, mais aussi Reunite (Kingmambo), gagnante de Listed et

deux fois placée de Groupe, et Measured Tempo (Sadler’s Wells), lauréate de

Listed.

Allegretta (Lombard),

troisième mère d’Ashaaq, n’est autre que la mère d’Urban Sea (Miswaki),

excellente en compétition et formidable poulinière puisque mère notamment de

Sea the Stars (Cape Cross), favori du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).