Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Barouda lancée sur la route des étoiles

Autres informations / 21.10.2009

Barouda lancée sur la route des étoiles

DEAUVILLE, Mardi

Prix des Réservoirs – Haras

d’Etreham (Gr3)

 « Le programme 2010 de Barouda (My Risk)

devrait commencer par le Prix de la Grotte (Gr3) et la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1). C’est une pouliche qui peut gagner une grande course. »

Jean-Marie Béguigné projette de grandes ambitions pour sa pensionnaire Barouda,

bonne lauréate du Prix des Réservoirs (Gr3). « Quand elle a changé de ligne,

Barouda a produit une très belle pointe de vitesse, poursuit Jean-Marie

Béguigné. C’était beau à voir. Elle avait un peu de gaz et n’a pas vraiment

tiré. Elle avait été amenée au mieux pour cette course et est en progrès. Mais

son point fort réside dans sa capacité à produire deux accélé-

rations. À Saint-Cloud [1re

d’une “B”, ndlr], elle nous l’avait

déjà montré. Je dirais qu’à

l’image de son père My Risk (Take Risks) que j’ai entraîné, elle possède la

volonté de courir. »

 

Une belle histoire

La famille de la Chauvelais a

élevé la gagnante ainsi que ses deux premières mères. Une famille qui est

restée fidèle à Jean-Marie Béguigné. « Lorsque j’ai recommencé à entraîner, je

n’avais qu’un seul cheval, qui appartenait à Monsieur de la Chauvelais. Cela me

procure du plaisir de gagner pour cette famille. Ils s’occupent de leurs

chevaux comme de leurs enfants. Ce sont des propriétaires qui ne changent

jamais et restent fidèle. »

 

Ayun Tara, des “réclamers”

aux Gr3

Deuxième, Ayun Tara

(Martaline) venait de remporter facilement la plus importante course “à

réclamer” de l’année. Elle est ainsi passée sous l’entraînement de Xavier

Nakkachdji et les couleurs de Prime Equestrian. « J’avais fait le papier de la

course et j’avais remarqué qu’il n’y avait pas d’imbattables, nous a avoué

l’entraîneur. Pour sa première sortie sous mon entraînement, je m’étais dit

qu’il serait dommage de ne pas essayer de courir ce Groupe avec une pouliche

que l’on a payée un certain prix. Elle court très bien. Désormais, elle pourrait

courir le Prix Miesque (Gr3, 3/11) si le lot est du même acabit. Il faut la

voir en terrain plus souple néanmoins. »

Deuxième dead-heat, la britannique

Marie de Medici

(Medicean) a mené avant de

s’avouer vaincue tout à la fin.

« Nous n’avions pas le choix

des engagements mais elle s’est montrée très courageuse », nous a déclaré

Deidrie Johnston, épouse de l’entraîneur.

 

Le pedigree de Barouda selon

Jean-Marie Béguigné

Élevée par Madame de la

Chauvelais, Barouda est une fille de My Risk et de Baroudia (Kaldoun), une

compétitrice modeste qui a donné deux produits pour autant de gagnants. Tous

deux ont été entraînés par Jean-Marie Béguigné. « My Risk a été un cheval

exceptionnel, nous a-til déclaré. Il a enlevé quatre Gr3 et s’est classé

troisième du Prix Jacques Le Marois (Gr1). Barouda représente sa deuxième année

de production. Il est assez prometteur en tant qu’étalon. J’ai vu récemment au

haras un de ses foals : il était magnifique. Je connais bien la famille, qui

était entraînée à Mont-de-Marsan. D’ailleurs, le premier cheval de la famille

de la Chauvelais à être venu à l’entraînement à Chantilly a été Bleu Intense

(Kouroun), le neveu de Barouda, deuxième du Prix Daphnis (Gr3) sous mon

entraînement. » La deuxième mère, Bariola (Ksardar) a donné douze produits dont

huit ont gagné au minimum une course. Ses cinq derniers produits sont issus de

Kouroun (Kaldoun), qui a remporté le “Daphnis” pour les couleurs de la

Chauvelais.