Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Christopher tsui :

Autres informations / 06.10.2009

Christopher tsui :

CHRISTOPHER TSUI :

« AUCUNE DÉCISION N’EST PRISE

CONCERNANT L’AVENIR DE SEA THE STARS »

À cheval exceptionnel,

dispositif exceptionnel : lundi matin, de manière très inhabituelle pour la

France, le jeune propriétaire de Sea the Stars a reçu quelques journalistes

dans son hôtel parisien. Il y avait notamment notre confrère du Racing Post et

une équipe de télévision. Il était accompagné de Jean Lesbordes, conseiller et

ami de la famille Tsui... « Mon parrain » dira à son sujet Christopher Tsui.

À l’image de Sea the Stars,

le fils de Madame Tsui, âgé de 28 ans, est simple, calme et gentil. Avant de

reprendre son avion pour Vancouver à 11h, il est descendu à 8h30 en jeans et

chemise dans le hall de l’hôtel Prince de Galles, avenue Georges V, pour parler

comme au coin du feu. Nous étions dehors, dans le patio, entre chien et loup.

Il faisait presque encore nuit ; il faisait un peu froid. Et surtout, il

pleuvait, il pleuvait. Cette pluie, qui aurait pu interdire à Sea the Stars de

prendre le départ de “l’Arc”, a donc attendu poliment la nuit de dimanche à

lundi pour dégringoler sur Paris. Un signe de plus.

 

Jour de Galop. – Comment va

Sea the Stars ? Christopher Tsui. – Le cheval a voyagé hier soir et je sais

qu’il est bien rentré. Nous allons attendre dans les jours qui viennent pour

savoir comment il a récupéré.

Et vous ?

Très bien. Hier soir, après

le dîner, j’ai regardé la course en boucle à l’hôtel. Il est parti très fort,

parce qu’il a beaucoup de vitesse. Quand les chevaux de tête ont été repris

subitement, ça a un peu surpris Michael, qui a dû reprendre Sea the Stars. Nous

sommes passés en un instant à la dixième place. Dans la ligne droite, il était

vraiment enfermé. Je pouvais être très inquiet, mais j’ai une telle confiance

en lui...

 

La question que tout le monde

se pose, c’est « Vat-il recourir cette année ? »

Ce n’est pas encore décidé.

Il a eu une longue saison... Je dois parler avec John Oxx, qui gère sa carrière

objectif après objectif, et avec ma famille. Je ne suis pas seul. Sea the

Stars, c’est le cheval de toute ma famille. S’il devait recourir cette année,

ce sera dans le Breeders’ Cup Classic ou alors il ne recourra pas.

Quelle est la proportion de

chances qu’il coure ? C’est du 50-50. Cela dit, les courses américaines sont

très différentes des nôtres.

Et Hongkong ?

La Hong Kong Cup est

malheureusement située trop loin dans le calendrier pour que nous puissions

l’envisager.

Même s’il ne recourt pas cette

année, restera-t-il à l’entraînement à 4ans ?

Évidemment, c’est toujours

difficile quand la carrière d’un champion s’arrête. On a toujours envie que

cela continue. Mais aucune décision n’est prise à ce jour. Nous déciderons sans

doute cette semaine ou la semaine prochaine. Ce que je peux vous dire

aujourd’hui, c’est que nous voulons poursuivre l’héritage d’Urban Sea. C’est la

meilleure jument du monde. Et nous voulons que son histoire se poursuive. Nous

espérons que Sea the Stars va le permettre.

S’il entre au haras,

savez-vous déjà dans quel haras ce sera ?

Je dirais qu’il pourrait

peut-être devenir étalon en Irlande. C’est là qu’il est né, et nous avons

beaucoup de relations là-bas. Notamment avec l’Irish National Stud, où Urban

Sea

vivait. 

Vous avez reçu de nombreuses propositions

d’achat. Allez-vous céder ?

À l’heure actuelle, nous ne

sommes pas vendeurs, même si nous avons reçu des offres du monde entier :

d’Angleterre, d’Irlande, du Japon... Il ne faut jamais dire jamais, mais nous

n’avons pas l’intention, actuellement, de vendre Sea the Stars.

Quel que soit le prix ? Même

pour 60M€ ?

Bien sûr, c’est beaucoup

d’argent, pour nous comme pour n’importe qui. Mais Sea the Stars n’a pas de

prix. Il est audessus de cela. C’est plus qu’un cheval ; c’est un membre de

notre famille. Nous allons donc essayer de le garder, même si nous sommes

conscients qu’il n’est pas facile de gérer un étalon de ce niveau.