Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Dancing doreen ou la dureté allemande

Autres informations / 14.10.2009

Dancing doreen ou la dureté allemande

LONGCHAMP, Mardi

Prix du Pont aux Biches (D)

Il faut être dur pour lutter

du pavillon au poteau avec deux concurrentes et s’imposer malgré tout à la fin.

C’est ce qu’a réussi la pouliche d’origine allemande Dancing Doreen (Ransom

O’War), entraînée par Hans-Walter Hiller. Solide alezane, Dancing Doreen

abordait pour la première fois le mile. Elle avait signé deux victoires dans

l’est de la France, mais avait montré ses limites dans de bonnes courses à

conditions outre-Rhin. « J’ai un peu douté au passage du poteau mais j’avais

gardé des ressources, a confié Johan

Victoire, pilote de la

gagnante. L’entourage de la pouliche était confiant. Je l’ai cachée car je

savais qu’elle n’avait pas couru sur plus de 1.400m. Mais elle est assez

froide, comme le sont les chevaux allemands. Je pense qu’elle

va atteindre 2.000m l’année

prochaine car elle a gagné sur le mile en terrain souple. »

Pour la quatrième fois, Terra

Nova (American Post) a terminé vite pour obtenir la deuxième place. Au vu de

ses fins de courses incisives, la pensionnaire de Robert Collet devrait réussir

de belles performances sur 2.000m.

Bonne deuxième derrière la ? JDG

Rising Star ? Wedding March (Dalakhani) dans le Prix de la

Cascade (F), Sahitas (Lomitas) a mené l’épreuve avant de s’éteindre

complètement dans la ligne droite. Elle a conclu cinquième. Le terrain n’est

pas remis en cause au sujet de sa performance puisque son pedigree donne toutes

les garanties pour aller sur le terrain souple.

 

La sœur de Damascena

Élevée par le Gestüt Farhof,

Dancing Doreen est une sœur de Damascena (Acatenango) quatrième de Groupe 3 et

trois fois placée de Listed. Sa mère, Dance Again (Shareef Dancer), n’a pas

couru.

Père de Dancing Doreen,

Ransom O’War (Red Ransom) a remporté un Groupe 1 et un Groupe 2 sur la piste de

Munich. Assez peu connu dans l’Hexagone, il y compte deux vainqueurs. Le

meilleur est bien sûr Dancing Doreen.

Les autres partants dans leur

ordre d’arrivée : Formalité (Equerry).

Tous couru.

La favorite, Sahitas, prend

les commandes de l’épreuve et se montre allante. Formalité et Sesimbra la

suivent de près. Terra Nova ne veut pas être reprise et fait

quelques difficultés à son

jockey à l’arrière-garde. Green Ridge vient en troisième épaisseur puis se

rabat à mi-parcours dans le sillage de Sahitas. Dans la ligne droite,

l’animatrice rend rapidement les armes. Green Ridge s’échappe le long de la

corde mais, en pleine piste, Dancing Doreen fond sur elle et va résister du

minimum face à la belle fin de course de Terra Nova. Dancing Doreen s’impose,

Terra Nova est 2e et Green Ridge, 3e. Ces trois concurrentes se tiennent en

moins d’une longueur.