Dîner de “l’arc” : édouard de rothschild revient sur l’affaire dar re mi

Autres informations / 03.10.2009

Dîner de “l’arc” : édouard de rothschild revient sur l’affaire dar re mi

Le Musée des Arts Décoratifs,

dans l’aile Nord-Ouest du Louvre, a accueilli samedi soir le dîner de gala du

Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Comme le veut la tradition, le Président de

France Galop a prononcé un discours à l’attention de ses invités.

Après une première partie

consacrée à la mondialisation de notre sport, à la crise du business des

courses dans le monde anglo-saxon et à l’ouverture des paris en France, Édouard

de Rothschild est revenu sur l’affaire Dar Re Mi qui

« a suscité beaucoup d’émois,

non seulement chez nos amis anglais, bien sûr, mais au sein même de notre

Institution. J’évoquais précédemment la mondialisation de l’activité hippique.

Comment imaginer l’internationalisation de la prise de paris sur les grandes

courses internationales aussi longtemps que les règles d’arbitrage divergeront

autant qu’elles le font encore aujourd’hui ? Il faut harmoniser les règles, les

appliquer avec professionnalisme et dans la transparence et le dialogue, tant

avec les professionnels qu’avec le public. Il faut sortir des querelles de

chapelles et faire évoluer les règles, les systèmes juridictionnels et leur

pratique pour qu’ils correspondent à la réalité hippique et sportive de notre

époque. En ce sens, j’ai demandé au Président du Conseil juridictionnel et au

Premier commissaire de me faire rapidement des propositions. De la même

manière, je souhaite que la Fédération internationale des autorités hippiques,

sous la présidence renouvelée de Louis Romanet, intensifie ses efforts en vue

d’une harmonisation des règles pour aboutir dans les meilleurs délais. »