Grandes manœuvres entre spécialistes d’enghien

Autres informations / 04.10.2009

Grandes manœuvres entre spécialistes d’enghien

ENGHIEN, Lundi

Prix Dominique Sartini (L)

Épreuve importante dans le

programme d’Enghien pour 4ans sur les haies, le Prix Dominique Sartini (L)

propose une rencontre intéressante entre compétiteurs déjà confirmés. Certains

ont déjà brillé à haut niveau à Auteuil comme Kalin des Côtières (Ski Chief),

d’autres sont résolument des spécialistes du plateau de Soisy comme Princio de

Juilley (Saint Preuil).

Ce dernier mérite un

éclairage spécifique.

 

Princio de Juilley revient à

ses premières amours

Princio de Juilley représente

l’effectif du discret mais ultra efficace Patrice Quinton. Ce dernier est

neuvième au classement des entraîneurs et son écurie – l’Écurie des Dunes

– pointe au deuxième rang

chez les propriétaires par les gains et… au premier par les victoires avec 49

succès depuis le début de l’année !

Invaincu au printemps en

trois sorties, c’est à Enghien qu’il s’est alors fait remarquer, signant un

beau succès dans le Prix Durtain (L). À cette occasion, son jockey David Berra,

nous avait déclaré : « Il progresse de course en course et son comportement a

changé même s’il reste encore un peu tendre. Je pense qu’il pourrait aller à

Auteuil. Je suis venu un peu tôt ce vendredi mais il l’a bien fait. C’est de

bon augure. » L’occasion a été donnée à Princio de Juilley de vérifier s’il

pouvait se plaire à Auteuil dans le Prix de Longchamp (Gr3), en mai. La

première réponse convoque la négative puisqu’il y a été arrêté. Patrice Quinton

lui fait donc effectuer une rentrée dans son jardin, à Enghien.

 

Kalin des Côtières, un

ex-premier de la classe

En septembre et octobre 2008,

Kalin des Côtières remporte coup sur coup le Prix Finot (L) et le Prix

Piomarès. Promu co-favori du Prix Cambacérès (Gr1), il y a pris une honnête

troisième place. Moins percutant ce printemps, il vient de faire des débuts

fracassants sur le steeple à Enghien en capturant le Prix de l’Oise. Son retour

sur les haies laisse pourtant planer un doute permanent lié au changement de

discipline. Confirmé à Enghien où il compte deux succès, Aristophane (Dream

Well) n’a trouvé tout récemment que Belle Josée (Merlino Mago) pour le

précéder. La revanche semble peu évidente, d’autant plus que l’écart de poids

est encore au bénéfice de la pouliche entraînée par Cyriaque Diard. En deux

présentations sur l’hippodrome du Val d’Oise, Belle Josée est tout simplement

invaincue. Elle doit maintenant s’exprimer à un niveau supérieur et sa

prestation sera riche d’enseignements.

 

La Trattoria descend de

niveau

Plus proche du profil d’un

Kalin des Côtières, La Trattoria (Majorien) est lauréate tant à Auteuil qu’à

Enghien. Quatrième du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), elle redescend maintenant

de catégorie pour trouver des tâches plus faciles. La réalité n’est peut-être

pas si simple que cela…

 

Joly Nelsa, une valeur qui

monte, qui monte

Dotée d’un joli galop qui lui

a permis de remporter deux épreuves à 3ans et de figurer au niveau “B”, Joly

Nelsa (Brier Creek) est une des dernières révélations de la génération.

Gagnante à Vichy en août pour ses débuts sur les haies, elle vient de faire

plus de bruit encore à Auteuil en survolant littéralement le Prix Vertige. Elle

laissait en l’occasion Robinson Collonges (Dom Alco) à six longueurs. Elle

possède tous les atouts pour bousculer les plus capés. À ces prétendants, il

faut ajouter Mercelino (Passing Sale) qui vient de marquer un retour en forme à

Auteuil puis à Craon après une longue absence.