Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

La revanche de portal’s toy

Autres informations / 24.10.2009

La revanche de portal’s toy

ENGHIEN-SOISY, Samedi

Grand Steeple-Chase d’Enghien

(Gr2)

Point fort du programme

d’Enghien, le Grand Steeple-Chase a réuni cette année un lot de douze

prétendants possédant chacun des atouts différents voire opposés à faire

valoir. Pour la plu part, ils n’en sont pas à leur première tentative dans

cette épreuve, mais certains ont bien plus d’expérience que d’autres. Cerilly (Sassanian)

est comme prévu de la partie après ses belles prestations à Auteuil, et

Sleeping Jack (Sleeping Car) est également délégué après avoir couru sur la

Butte Mortemart. Cependant, l’un paraît plus en forme que l’autre. Cerilly,

12ans, a quasiment retrouvé une deuxième jeunesse alors que Sleeping Jack court

en dents de scie.

Mais la vedette de ce Grand

Steeple sera Portal’s Toy (Go Between), un bon sauteur, régulier, aux fins de

course efficaces. Il reste sur une victoire dans le Prix de La Gascogne (L).

L’an dernier, il a été battu dans cette même épreuve, d’un nez, par Millenium

Royal (Mansonnien), qu’il retrouvera mais qui fait parfois preuve d’un peu de

caractère. D’ailleurs, les quatre premiers de l’édition précédente tenteront de

nouveau leur chance. En 2008, derrière Millenium Royal et Portal’s Toy, il y

avait Cerilly et Moskitos d’Isigny (Useful), très décevant lors de sa dernière

sortie.

 

Or Noir de Somoza reste à

Enghien

Habitué à Auteuil et surtout

ancienne star de l’hippodrome parisien, Or Noir de Somoza (Discover d’Auteuil)

poursuit sa carrière à Enghien sous la responsabilité de son nouvel entraîneur,

Christophe Aubert. Quatrième de Portal’s Toy dans le Prix de La Gascogne pour

sa grande rentrée, il était aussi devancé par Alarm Call (Solar One),

troisième, qu’il retrouve ce samedi. Depuis le printemps 2006, l’ancien crack

de l’écurie Mulryan n’a jamais quitté les épreuves de Groupe et de Listed, en

steeple comme en haies. Mais sa spécialité reste les “gros” et sa première

approche du Plateau de Soisy n’était pas mauvaise. Face à ceux que l’on appelle

ou que l’on appelait les “rois d’Enghien”, Or Noir de Somoza possède quelques

cartes dans son jeu.