Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le frère de mid dancer à la découverte d’auteuil

Autres informations / 23.10.2009

Le frère de mid dancer à la découverte d’auteuil

 

 

 

 

 

 

AUTEUIL, Vendredi

Prix Emilius (Peloton A)

Le Prix Emilius est une bonne

course pour débutants de 3ans sur les balais. À son palmarès y figurent des

chevaux qui se sont améliorés tout au long de leur carrière à l’instar du

gagnant de l’année 2003, Alarm Call (Solar One), vainqueur du Prix Robert de

Clermont-Tonnerre (Gr3) cette année à 8ans. L’édition 2009 a fait recette

puisque la course a été dédoublée.

Dans le premier peloton, le

poulain vers lequel tous les regards vont se tourner se nomme Tip Dancer

(Chichicastenango). Il n’est autre que le frère du champion Mid Dancer (Midyan)

lauréat du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et du Prix La Haye Jousselin

(Gr1) en 2007. Il ne porte pas les couleurs de Pegasus Farms Ltd, mais celles

de Joseph Hayoz et est entraîné par Robert Collet. Il reste une inconnue dans

sa candidature : il est par Chichicastenango (Smadoun) qui donne de bons

performers en plat, mais qui n’est pas confirmé en tant que père de sauteurs.

 

Les deux atouts de Guillaume

Macaire

Rares sont les épreuves en

obstacle pour les 3ans où le nom de Guillaume Macaire n’apparaît pas. Il aura

deux représentants dans ce premier peloton du Prix Emilius.

Monté par David Cottin,

Saccageur (Poliglote) est le neveu d’Azertyuiop (Baby Turk) et de Bipbap (Dom

Pasquini). Azertyuiop avait débuté sa carrière chez l’entraîneur charentais,

avant de signer cinq succès de Groupe. Bipbap, lui, a effectué toute sa

carrière chez Guillaume Macaire et a pris la troisième place de “La Haye

Jousselin”. Saccageur n’est pas complètement inédit. Il est invaincu en plat en

deux courses. Une expérience précieuse. Il n’y aurait donc rien d’étonnant à le

voir débuter victorieusement à Auteuil.

Second partant de Guillaume

Macaire dans ce Prix Emilius, Royal Palm (Cadoudal) est issu de Three Well

(Sicyos), trois fois gagnante à Auteuil. Il est le frère de Tucacas (Highest

Honor), lauréate à deux reprises sur les haies d’Enghien, et le neveu de Card’son

(Mansonnien), deuxième du Prix Cambacérès (Gr1) et vainqueur du Prix Jacques

d’Indy (Gr3). Sa famille maternelle a donc montré une certaine précocité sur

les obstacles.

 

Deux “Doumen” qui ont vu les

couleurs

Autre entraîneur représenté

par deux partants, François Doumen aura au départ deux poulains qui ont chacun

couru à deux reprises en plat.

Élevé par le haras d’Écouves,

Spunk (Laveron) a tracé deux parcours dans cette discipline – quatrième à

chaque fois –, courant honorablement. Il est né pour sauter puisque son père

Laveron (Königsstühl) a remporté la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) et

sa mère Ma’Am (Garde Royale) a gagné une bonne course sur les haies de la butte

Mortemart.

Frère de Kelami (Lute

Antique), lauréat de Gr3 et huit fois placé au niveau Groupe sur les obstacles,

et de L’Ami (Lute Antique), vainqueur de Gr2 et placé à quatorze reprises de

courses de Groupe, Salut l’Ami (Subotica) n’est pas précoce. En plat, il n’a

pas vraiment convaincu. Au regard de ses origines, il devrait être mieux sur

les obstacles.