Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le rapprochement avec zarkava

Autres informations / 05.10.2009

Le rapprochement avec zarkava

LONGCHAMP, DIMANCHE

Lundi 5 octobre 2009 / 11

Total Prix Marcel Boussac

(Gr1)

Il y a deux ans, l’Aga Khan

remportait le Prix Marcel Boussac avec la phénoménale ? JDG

Rising Star ? Zarkava (Zamindar). Cette année, c’est avec

Rosanara que la casaque verte à épaulettes rouges brille et ces deux pouliches

possèdent quelques similitudes. D’une part, elles ont gagné ce Groupe 1 après

une victoire dans une “F” à Longchamp. D’autre part, comme Zarkava dans “l’Arc

de Triomphe” 2008, Rosanara a trébuché à la sortie des stalles. « La pouliche a

rattrapé ses antérieurs avec ses postérieurs et elle est donc partie sur les

épaules », expliquait d’ailleurs Christophe Soumillon. Mais, afin de jouer les

Cassandre, il faut de tout de même avouer que Rosanara a dû donner le meilleur

d’elle-même – ce qui est difficile pour une pouliche de 2ans qui court pour la

deuxième fois –, car à deux mètres du poteau, il y avait plusieurs pouliches

sur la même ligne et ce n’était pas encore “fait” pour Rosanara.

 

Le “coup sûr” d’Alain de

Royer Dupré

Comme Christophe Soumillon,

Alain de Royer Dupré était confiant avec sa pouliche, comme il le disait

d’ailleurs à l’arrivée de la course : « Pour ce week-end, c’était avec cette

pouliche que j’étais le plus confiant. Elle a vraiment très bien couru malgré

le petit incident au départ... Mais vous savez, cela me rappelle les bons

souvenirs de “l’Arc” ! Cependant, quand elle est venue, elle était moins impressionnante

que la dernière fois. Elle a encore beaucoup de choses à comprendre. Elle

possède un petit physique mais un énorme cœur, pour faire ce qu’elle fait

aujourd’hui. »

 

Derrière Rosanara, trois

pouliches se tenant de près Autant à deux mètres du but, il était difficile

d’annoncer la gagnante, autant quelques mètres plus loin, il était certain

que Rosanara avait fait le

trou. La lutte pour la deuxième place s’engageait donc et, sur le poteau, il y

avait trois pouliches quasiment sur la même ligne. Après photo, c’est

l’excellente finisseuse On Verra (Smart Strike), encore avantdernière à

l’entrée de la ligne droite, qui obtenait la deuxième place. Son entraîneur,

François Doumen, dont on ne cesse de vanter les bons résultats avec les 2ans

cette année, nous disait après la course : « C’était un pari un peu risqué mais

elle s’est très bien comportée. Elle m’a montré

dans le Prix d’Aumale [Gr3 3e

en finissant fort] toute sa

qualité. Elle avait beaucoup

progressé et elle a un mental d’acier. C’est dommage qu’elle soit allante en

début de course. Mais une fois qu’elle baisse la tête, elle a une superbe

accélération. On va pouvoir la retrouver l’année prochaine sur 2.000m »

L’italienne Joanna (High

Chaparral), lauréate du Prix du Calvados-Haras des Capucines (Gr3) termine

troisième, tout près. Une performance remarquable, car Joanna est une fille

d’High Chaparral, qui n’est pas connu pour faire des chevaux très précoce.

Désormais, Joanna défend la casaque du Cheikh Hamdan al Maktoum et Angus Gold,

manager de ce dernier, nous disait après la course : « Nous sommes très

contents d’elle, car elle a très bien couru. Son jockey [Dario Vargiu] m’a dit

que la gagnante était sûrement une championne, vu la façon dont elle a gagné,

et que la pouliche à son intérieur l’avait tout le temps contrariée [Joanna est

d’ailleurs revenue avec une atteinte au postérieur droit], sinon nous aurions

terminé deuxième. Cela fera une bonne pouliche pour l’an prochain. Pour l’instant,

elle va rentrer en Angleterre, car le Cheikh Hamdan ne l’a pas encore vue. »

Joanna devance la ? JDG

Rising Star ? Wedding March (Dalakhani), quatrième, battue

de très peu pour la deuxième place après avoir même fait illusion pour la victoire.