Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’étoile et le prince

Autres informations / 05.10.2009

L’étoile et le prince

Dimanche, à Longchamp, Sea

the Stars (Cape Cross) a impressionné. L’étoile de John Oxx a remporté une victoire

dérisoire de facilité, après avoir longtemps patienté le long du rail, puis

légèrement déboîté à la distance.

« “L’Arc” se gagne à la corde

» avait coutume de dire Patrick Biancone.

« Quand je l’ai vu venir à la

corde, dira Christopher Tsui, le propriétaire de Sea the Stars, j’ai cru revoir

sa mère... » Urban Sea (Miswaki) était en effet venue le long du rail.

Sea the Stars a aussi

impressionné Longchamp par son attitude, avant et après la course. Malgré le

filtrage à l’entrée des écuries, nombreux sont les fans qui sont venus se faire

photographier, tout au long de la matinée, devant son box. Sea the Stars s’est

prêté à chaque séance de pose placidement, gardant en permanence la tête en

dehors de son box – comme pour ne pas perdre une miette de son voyage en

France. Même chose dans le rond de présentation : il donne l’impression de se

balader, insensible aux applaudissements qui ponctuent chacun de ses passages.

Plus étonnant encore : après sa victoire, il stationne longuement devant les

48.700 personnes massées dans les tribunes (+2.000 par rapport à 2008). Et de

retour dans le rond, il ne bouge pas une oreille. Ce cheval a vraiment, outre

ses qualités sportives, quelque chose de spécial. Et, osons le mot, quelque

chose d’humain. Il faut être humain pour être aussi à l’aise en compagnie des

hommes !

 

L’autre “grand homme” du

week-end, c’est Son Altesse Aga Khan. Il a remporté sept courses : cinq Groupes

1 et deux Groupes 2 ! Seuls “l’Arc” (Beheshtam, logiquement devancé par Sea the

Stars) et “l’Abbaye” (où il n’avait pas de partants) lui ont échappé. C’est un

record mondial – qui ne sera certainement jamais battu.

Et l’on se prend à rêver

d’une union entre les deux grands triomphateurs du week-end. Lauréate de

“l’Arc” 2008, “l’Aga Khan” Zarkava (Zamindar) serait saillie par Sea the Stars

et leur produit gagnerait “l’Arc” en 2014, à 3ans. Comme son père, comme sa

mère et comme sa deuxième mère.