Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

L’offre 2010 d’etreham : coller le plus possible au marché

Autres informations / 31.10.2009

L’offre 2010 d’etreham : coller le plus possible au marché

Tous les haras de la planète,

côté hémisphère nord, phosphorent sur les tarifs de la saison prochaine. Certains

se sont même lancés – il faut bien des premiers

– à annoncer leurs prix, épiés

par les autres. Après Darley mercredi en soirée au niveau mondial, le Haras de la

Reboursière et de Montaigu jeudi (lire JDG d’hier), voici le tour du Haras d’Etreham,

un des principaux producteurs de saillies français. Franck Champion, l’homme de

la communication du haras, a bien voulu nous expliquer les raisons qui ont amené

tel ou tel arbitrage tarifaire.

« Nous avons bien sûr pris en

compte le contexte international et plus précisément le contexte français. Il s’agit

pour nous de coller le plus possible au marché. Et nous sommes très conscients que

les ventes ne reflètent pas l’industrie du pur-sang en France. Il y a trop d’intervention

d’acteurs étrangers à ce moment-là. Nous avons globalement réajusté nos prix à la

baissé avec l’idée que les l’éleveur puissent alors investir dans la qualité de

leur jument. Et nous sommes à la recherche des meilleures juments possibles pour

nos étalons. Nous avons pour 2010 trois étalons nouveaux avec chacun de fortes potentialités

: le déjà confirmé et grand espoir Elusive City (Elusive Quality), l’allemand Pomellato

(Big Shuffle) qui va devenir la “flèche d’Etreham”, et Artiste Royal (Danehill),

extraordinairement bien né – c’est un propre frère d’Aquarelliste – et gagnant de

deux Gr1 américains. »