Long run inverse la tendance printanière

Autres informations / 11.10.2009

Long run inverse la tendance printanière

Prix Orcada (Gr3)

Au printemps, Rubi Ball (Network) avait été l’incontestable

numéro 1 des steeple-chasers de 4ans grâce à son succès dans le Prix Ferdinand

Dufaure (Gr1). Son dauphin, Long Run, (Cadoudal) attendait l’automne, tapi dans

son sillage, pour prendre le pouvoir. En terrain très souple, il a justement

inversé la tendance printanière en remportant facilement le Prix Orcada (Gr3),

devant Rubi Ball. Il a ainsi signé son quatrième succès de Groupe, le premier

sur les gros obstacles. Le numéro 1 de la promotion, c’est bien lui, et il

partira grand favori du prochain Prix Maurice Gillois (Gr1) sur la distance de

4.400m et un sol encore plus profond qui ne pourra que l’avantager. « À part ce

saut au brook où il a fait un saut à la “fosbury”, c’est génial, nous a déclaré

Guillaume Macaire. Il y a eu du rythme et il le fait avec la manière et avec de

la marge. Le terrain l’a aidé, mais même s’il avait été battu, nous aurions

couru le “Maurice Gillois”, qui reste son objectif. Comme l’on dit, il n’y a

pas d’instruments qui disent que l’on est prêt tant que l’on n’a pas fait sa

rentrée. D’autant que je pense que le cheval a grandi et il a également pris du

poids. Ce sera un cheval qui ira en Angleterre après sur les parcours pour

novices sur trois miles. Le but sera ensuite de courir le Sun Alliance [Gr1,

Festival de Cheltenham, ndlr]... Mais tout cela, on en reparlera en temps et en

heure. » Guillaume Macaire, qui remportait son quatrième Prix Orcada, peut

maintenant espérer voir Long Run imiter Bipbap (Dom Pasquini) et Positron

(Perrault), deux 4ans auteurs du doublé “Orcada-Maurice Gillois” qu’il a eus

sous sa responsabilité.

Heureux du succès d’un poulain qu’il a monté cinq fois et

qu’il a façonné, David Cottin a confié au micro du cheval émetteur : « Le

cheval était prêt pour courir la première préparatoire, mais on a préféré

attendre les terrains lourds. Long Run est de plus en plus froid, il devient

coquin. On a tellement travaillé pour l’avoir bien détendu...Je ne sais pas ce

qu’il a fait au brook, mais ensuite, j’ai pu le remettre bien devant moi et ce

fut un régal jusqu’au poteau. Pour le “Maurice Gillois”, plus le terrain sera

lourd, mieux cela sera. »

 

Les fautes de Rubi Ball

Auteur d’une rentrée prometteuse dans le Prix Edmond

Barrachin (Gr3) où il concluait deuxième, Rubi Ball (Network) a terminé à la

même place ce samedi. Mais on attendait mieux de sa part, d’autant qu’il a

émaillé son parcours de fautes. « Même s’il s’est montré fautif, comme il

l’avait été avant le Prix Ferdinand Dufaure, il n’aurait pas pu battre Long Run

aujourd’hui, nous a confié Xavier Papot, l’un de ses propriétaires. Nous allons

évidemment courir le Prix Maurice Gillois. » Jockey du protégé de Jacques

Ortet, Christophe Pieux nous a déclaré : « Il a fait beaucoup de fautes,

surtout sur les petits obstacles. C’est un Monsieur, avec son caractère. Il me

fait penser à Or Jack... Il fait ce qu’il veut ! » À l’image de certains

champions, Rubi Ball a sa personnalité qui peut lui jouer des tours. Reste que

sur le parcours du “Maurice Gillois”, cela pourrait lui coûter cher.

 

 

Prix Orcada (Gr3)

Un pedigree 100% obstacle

Élevé par Mme Benoît Gabeur, Long Run est un fils du

topétalon d’obstacle Cadoudal (Green Dancer). Son papier maternel est aussi

tourné vers cette discipline.

Mère de Long Run, Libertina (Balsamo) a couru vingt et une

fois, gagnant une course sur les balais palois. Elle a terminé sa carrière dans

les épreuves “à réclamer”. Elle s’est complètement rattrapée au haras où elle a

donné Liberthine (Chamberlin), deux fois lauréate à Auteuil et gagnante de

Groupe3 sur les fences de Cheltenham, et Bica (Cadoudal), deux fois vainqueur

sur les gros obstacles anglais mais aussi sur les obstacles d’Auteuil. Long Run

est bien évidemment le meilleur produit de Libertina.

Les autres partants dans leur ordre d’arrivée :

Wynross (Evening World), Verco de Clermont (Verglas),

Northwest du Lys (Medaaly), Slingshot (Kahyasi).

Arrêté : Marescsou (Maresca Sorrento), Tombé : Miserable

(Discover d’Auteuil). Grip Tune (Green Tune), Rubis sur Ongle (Robin des

Champs). Non partant : Baraka du Berlais (Bonnet Rouge).

Rubi Ball s’installe aux commandes de l’épreuve, Rubis sur

Ongle l’accompagne. Misérable se tient en embuscade. Rubi Ball ne peut être

canalisé et prend huit longueurs d’avance, en compagnie de Rubis sur Ongle. Ils

se voient rattrapés dans la ligne d’en face. Long Run commet une faute au brook

alors que Long Run donne quelques frayeurs en commettant trois quatre fautes

tout au long de son parcours. Dans la ligne d’en face, Long Run vient quatrième,

quelque peu réveillé par son partenaire. Rubi Ball se sauve mais ne peut

répondre à l’attaque de Long Run en pleine piste. Cokydal, qui a tracé une

course sage, s’empare de la 3e place.