Manighar doit reprendre la main

Autres informations / 02.10.2009

Manighar doit reprendre la main

Qatar Prix Chaudenay (Gr2)

Dominé par Wajir (Danehill

Dancer), le grand absent de ce Qatar Prix Chaudenay (Gr2), dans le Prix de

Lutèce (Gr3), Manighar (Linamix) trouve l’occasion de reprendre la pole

position chez les stayers de 3ans dans ce Groupe 2. Le pensionnaire d’Alain de

Royer Dupré a signé cinq succès en six sorties, dont le Prix Michel Houyvet (L).

Son mentor l’a souvent comparé à Tajoun (General Holme) vainqueur du Prix du

Cadran (Gr1) 1999 et son précédent jockey, Christophe Soumillon, l’a respecté

dans le “Lutèce”, une fois qu’il a vu que son partenaire était dominé.

Christophe Lemaire découvrira Manighar, qui a les moyens de devenir un grand

stayer.

 

Aizavoski et Claremont se

muent en stayers

Respectivement troisième et

quatrième du Prix Niel (Gr2), Aizavoski (Monsun) et Claremont (Sadler’s Wells)

sont rallongés pour ce Groupe 2. Le premier, entraîné par Élie Lellouche,

supplée son compagnon d’entraînement Wajir, initialement prévu au départ pour

la casaque Wildenstein. Possédant du fond, comme il nous l’a montré dans le

“Niel”, où il n’a été battu que dans les cents derniers mètres, Aizavoski apprécierait

une piste souple.

Présenté par André Fabre,

Claremont est supplémenté pour prendre part à cette compétition. Il est le

lauréat du Prix du Lys(Gr3) sur le parcours sélectif des 2.400mde Chantilly. Il

connaît bien Longchamp, et son origine ainsi que sa façon de courir laissent à

penser qu’il sera capable de tenir 3.000m. En effet, sa mère, Mezzo Soprano

(Darshaan), a remporté le Prix Vermeille (Gr1) 2003.En 2002, André Fabre avait

préparé un autre “ressortissant” du “Niel”(3e),Morozov (Sadler’sWells)pourle

“Chaudenay” qu’il allait

remporter.

 

Amico Mio peut aller loin

Façonné en province par

Jean-Marie Béguigné, Amico Mio (Best of the Bests) est un cheval qui aime aller

devant. Encore un peu brillant dans le Prix de Lutèce, il y a terminé

quatrième. Il retrouve Olivier Peslier et, s’il se montre plus posé, il peut

aller loin.