Manighar sur la route des grands stayers

Autres informations / 24.10.2009

Manighar sur la route des grands stayers

LONGCHAMP, Dimanche

Prix Royal-Oak (Gr1)

Chef de file de sa promotion

grâce à sa brillante victoire dans le Prix Chaudenay (Gr2), Manighar (Linamix)

tente un pari osé : courir le Prix Royal-Oak (Gr1) à 3ans. Un pari osé mais pas

impossible. Il a été réussi à trois reprises depuis 1999 par Amilynx (Linamix,

1999) qui allait doubler la mise un an plus tard, Vinnie Roe (Definite

Article), quadruple vainqueur de l’Irish St Leger (Gr1) et deuxième de l’Ascot

Gold Cup (Gr1) 2002, et Mr Dinos (Desert King) lauréat du Gold Cup d’Ascot.

Manighar va se lancer sur les traces de ces stayers de grande classe. Et il a

les moyens de les imiter. Depuis le printemps, son entraîneur Alain de Royer

Dupré sait qu’il détient un poulain appelé à briller sur les longues distances,

à un haut niveau. « Il pourrait avoir une carrière similaire à celle de Tajoun

(General Holme) » nous avait-il déclaré au mois de juin. Une comparaison

flatteuse quand on sait que Tajoun a enlevé le Prix du Cadran (Gr1) 1999.

 

 

VERBATIM

Alain de Royer Dupré

(Manighar, 1er du Prix Chaudenay) : « Lors

de sa dernière sortie, dans

le Prix de Lutèce, il n’y a pas eu assez de train. Aujourd’hui, il y a eu du rythme,

ce qui lui a permis d’attendre. Il a montré ce qu’il pouvait faire. C’est un cheval

qui devrait bien vieillir car il n’est pas lourd et est castré. Il pourra avoir

une longue carrière. Gérald Mossé l’a bien monté. Comme tous les chevaux de

distance, il va se durcir et doit avoir le niveau Groupe

1. Le Prix Royal-Oak (Gr1,

26/10) est une possibilité. »

Roger Charlton (Clowance) :

« Le terrain était trop

rapide pour Clowance pour qu’elle puisse courir lors du week-end de l’Arc. Elle

va très bien et je suis satisfait de son comportement. »

 

 

 

LONGCHAMP, Dimanche

La ligne du St Leger

irlandais

Le St Leger irlandais édition

2009 a été remporté par Alandi (Galileo), futur lauréat du Prix du Cadran à Longchamp.

Au Curragh, il devançait Clowance (Montjeu) et S c h i a p a r e l l i (Monsun).

Tous deux seront en piste dans le « Royal-Oak » et représenteront cette ligne

irlandaise. Entraînée par Roger Charlton, Clowance a peu couru (seulement cinq

sorties) et cette inexpérience pourrait lui être préjudiciable. Quatrième du

Coronation Cup (Gr1) à Epsom, elle est barrée face aux meilleurs sur 2.400m et

tente de se reconvertir sur les longues distances. A l’image de Schiaparelli,

elle ne sera pas gênée par le terrain souple. Depuis sa rentrée le 9 juillet,

le pensionnaire de Saeed Bin Suroor a déjà couru six fois. Gagnant du Goodwood

Cup (Gr2) et du Prix

Kergorlay (Gr2), Schiaparelli

a fait un retour victorieux sur la distance classique à l’occasion du Gran

Premio del Jockey Club (Gr1). Le plus étonnant dans les performances du cheval

de l’Ecurie Godolphin, c’est qu’il n’avait pas son terrain de prédilection.

Dimanche à Longchamp, il

retrouvera une piste à son entière convenance, qui doit lui permettre de jouer

les premiers rôles.

 

Pouvoir Absolu, mieux sur

3.100m

Neveu de Pointilliste

(Giant’s Causeway) vainqueur du Prix de Barbeville (Gr3) et de Peintre Célèbre

(Nureyev), Pouvoir Absolu (Sadler’s Wells) a débuté chez les stayers

directement dans le « Cadran », avec une satisfaisante quatrième place à la

clé. La distance de 4.000m était un peu longue et les 3.100m devraient mieux

convenir à ce cheval doté d’une très belle pointe de vitesse, dont il avait

fait étalage dans le Lucien Barrière Grand Prix de Deauville (Gr2, 2e).

 

Ask emmène le reste de la

coalition étrangère

Sur les neuf partants de ce

Gr1, sept sont entraînés à l’étranger. Et tous ont acquis des titres sérieux

qui devraient faire de cette édition 2009 du « Royal-Oak » une excellente

cuvée.

Confirmé sur la distance

classique, Ask (Sadler’s Wells) a remporté le Coronation Cup 2009, avant de

prendre la troisième place des King George and Queen Elizabeth Stakes (Gr1). En

classe pure, il est sans doute le meilleur du lot. Le protégé de Sir Michael

Stoute a fait ses preuves sur 2.800m, distance sur laquelle il a enlevé un Gr2

à York. Reste à savoir s’il ne sera pas dérangé par un terrain très souple.

Gagnante des Park Hill Stakes

(Gr2) sur 2.900m, The Miniver Rose (High Chaparral) est montée en condition

durant l’année pour dévoiler l’étendu de ses moyens sur les longues distances.

Mais il faut remonter à 1997 pour trouver la trace d’une gagnante du «

Royal-Oak » âgée de 3ans : Ebadiyla (Sadler’s Wells).

Vainqueur du St Leger

allemand (Gr3), Sassoaloro (Acatenango) est confronté à des tâches difficiles

face à l’élite de la distance classique dans son pays. Les longues distances

lui laissent une porte de sortie et son succès aisé (quatre longueurs) dans le

Gr3 sur 2.800m lui donne une chance de bien faire à ce niveau.

Tous deux passés par la voie

des handicaps anglais avant d’atteindre le niveau Groupe, Askar Tau (Montjeu)

et Sevenna (Galileo) ont pour eux leur expérience. Et sur les longues

distances, c’est un atout non négligeable.

 

 

 

 

?