Messidor : un nouvel ambassadeur du “tancarville”

Autres informations / 30.10.2009

Messidor : un nouvel ambassadeur du “tancarville”

MAISONS-LAFFITTE, Vendredi

Prix Commandeur (D)

 

Messidor (Malibu Moon) fait

partie de la promotion dorée du Prix de Tancarville (F), disputé le 1er août à

Deauville, et qui, pour la plupart, a brillé à plus haut niveau ensuite. Passage

en revue des éléments qu’il a affrontés ce jour-là. ? JDG

Rising Star ?, Eightfold Path (Giant’s Causeway) s’y

imposait et est devenu plus près de nous le lauréat du Prix Eclipse (Gr3).

Éphémère (Sèvres Rose), poulain estimé par Jean-Claude Rouget, était deuxième

et a remporté ensuite son maiden à Clairefontaine. Foreteller (Dansili),

lauréat d’une “B” depuis, était quatrième. Et même le septième s’est distingué

par la suite. En effet, Rainfall Shadow (Night Shift) s’est imposé dans une “D”

dans le Sud. Messidor a terminé cinquième de ce “Tancarville” de référence et

doit maintenant, à sa troisième sortie, prendre sa part du festin promis aux

condisciples de la course. Il faut ajouter que ce ressortissant de l’élevage

d’Alec Head affiche bien des atouts dans son papier. Il est le deuxième produit

de Dedication (Highest Honor), gagnante du Prix de la Forêt (Gr1 – 1.400m). À

lui de faire mieux que sa sœur aînée Dédicace (El Prado), uniquement placée de

maiden à ce jour. Messidor est aussi le neveu de Dunkerque (Highest Honor),

devenu cette année un des meilleurs flyers français comme en témoigne son

succès dans le Prix du Palais Royal (Gr3 – 1.400m). Cette ascendance permet

aussi de comprendre les raisons qui ont incité son entourage à rac courcir

Messidor ce vendredi. Pour sa deuxième sortie, il vient de se classer quatrième

de Foreteller et de Kokouchu (Slickly) dans une “B” deauvillaise sur 1.400m.

 

No Cattle et Histoire ont de

l’expérience

No Cattle (One Cool Cat) et

Histoire (Whipper) vont opposer à Messidor une certaine expérience qui pourrait

faire pencher la balance, s’il en est besoin, en leur faveur. No Cattle s’est

montré régulier jusqu’à ce jour puisqu’en quatre sorties sur les parcours

rectilignes, il compte une victoire et trois places. Poulain qui aime aller

devant, il va devoir résister aux assauts finaux de ses rivaux du jour. Il s’agit

d’un fils de Fruita Bomba (Nombre Premier), une lauréate de Listed sur 1.000.

Histoire a montré des progrès constants depuis des débuts très anonymes en suivant

le circuit… des réclamers. Initialement sous l’entraînement de Robert Collet,

elle est passée fin septembre sous la férule de Pascal Bary après sa victoire

dans un “selling“ cantilien. Depuis, elle a remporté une autre épreuve de ce

niveau et vient de se tester au niveau Listed. De manière très honorable

puisqu’elle a obtenu la quatrième place du Prix Herod

(L) sur 1.400m. Cette fille

de Desert Drama (Green Desert), lauréate de Listed sur le kilomètre, possède la

signature Strauss puisque son père Whipper (Miesque’s Son) et sa mère

évoluaient pour le compte de ce proprié taire américain.

 

Les progrès d’Okapina

Après des débuts non

concluants sur la P.S.F. deauvillaise, Okapina (Okawango) vient de remporter sa

course F au Croisé-Laroche. Les raisons de s’intéresser à Silent Shoda

(Johannesburg) sont toutes autres. Très confirmée et suf fisamment précoce pour

s’imposer en avril, cette pension naire d’Yves de Nicolay a été supplémentée.

Elle a, pour l’instant, montré ses limites au niveau des courses “B”.