Mubtassim : un poulain aux ambitions classiques

Autres informations / 12.10.2009

Mubtassim : un poulain aux ambitions classiques

PARTANTS

LONGCHAMP, Mardi

Prix du Puits de l’Ermite (D)

Mubtassim (Red Ransom) et

Brigantin (Cozzene) ont connu deux plans de carrière différents, mais ils se

rejoignent sur un point : ce sont deux bons poulains. La ? JDG

Rising Star ? Mubtassim, qui a couru deux fois, a commencé

par se frotter à des adversaires aux origines prestigieuses dès le début alors

que Brigantin a préféré remporter avec désinvolture une « G » en affrontant une

opposition moins relevée. Concernant Mubtassim, dauphin de la ? JDG

Rising Star ? Lope de Vega (Shamardal) pour ses débuts, son

mentor, Freddy Head a déclaré après sa démonstration du 22 septembre : « C’est un

cheval qui nous a posé beaucoup de difficultés au début. On ne pouvait

d’ailleurs pas lui mettre de bride. Il est très généreux et a encore besoin d’apprendre

à se gérer. Il possède de la tenue dans son pedigree et est appelé à aller sur

plus long l’an prochain. On peut penser au “Jockey Club” pour lui l’an

prochain… D’ici la fin de l’année, il est possible qu’il recoure une petite

course.”. En effet, se montrant très généreux, Mubtassim avait pris la tête et

une avance qu’il avait accrue tout au long de la ligne droite. Brigantin, pour

sa part, a laissé entrevoir de réelles possibilités lors de sa victoire à

Clairefontaine. Malgré un parcours sage à l’arrière-garde et en épaisseur et

malgré un très large dernier virage, il a su trouver la bonne cadence pour

s’imposer aisément en slalomant entre plusieurs concurrents. Il va de nouveau

bénéficier de la décharge de Mickaël Barzalona.

 

Chantant doit accuser des

progrès

Lorsque Mutbassim s’est

imposé, il l’a fait devant Chantant (War Chant). Pointé dans le groupe de tête,

ce dernier semblait bien en course jusqu’à l’entrée de la ligne droite, dans

laquelle il n’avait pu suivre le rythme. Il rétrogradait progressivement le

long de la corde pour finir à la sixième et dernière place. Il va falloir

observer avec attention son physique, car pour ses débuts, il paraissait un peu

rond tout en étant doté d’un grand modèle.

 

Royal Bench et Sir Ector se

retrouvent

Royal Bench (Whipper) et Sir

Ector (Dynaformer) ont débuté ensemble dans le convoité Prix de Fontenoy (F),

dans lequel Royal Revival (King’s Best) s’est imposé avec brio. Royal Revival

est d’ailleurs engagé dans le Prix de Condé (Gr3) dont il sera l’un des

concurrents en vue. Royal Bench et Sir Ector avaient bien couru, concluant

respectivement aux troisième et quatrième rang, à une tête d’écart. Royal Bench

était venu subtiliser la troisième place à Sir Ector, au prix d’une belle

accélération finale.

 

Raphaelus et Russian Dream :

la question de la distance

Raphaelus (Whipper) retente

sa chance sur la distance alors que Russian Dream (Russian Blue) la découvrira

pour la première fois. Raphaelus n’a pu se montrer menaçant. Il avait remporté

une “F” à Clairefontaine-Deauville sur 1.400m avant d’être débordé dans le

Critérium de Lyon

(L) dans la ligne droite.

Pour son deuxième essai sur le mile, il courra dans une catégorie moins relevée

mais l’opposition est là. Russian Dream a, pour sa part, débuté sur les 1.200m

rectilignes de Chantilly dans le Prix du Soleil de Bretagne (F) remporté par le

régulier Head of Steam (Mizzen Mast). Dans cette épreuve, Russian Dream n’avait

pu se distinguer (7e). Ce

mardi, il se présente sur un par-cours avec tournant et sur plus long.