Oratorio (presque) aussi bien que sadler’s wells

Autres informations / 19.10.2009

Oratorio (presque) aussi bien que sadler’s wells

LE MAGAZINE

Avec sa première production

en piste, Oratorio (Danehill) a réussi un exploit grâce à ses fils Beethoven et

Fencing Master, respectivement premier et deuxième des Jumeirah Dewhurst Stakes

(Gr1), l’un des Gr1 pour 2ans les plus importants outre-Manche. Il a réalisé

quasiment la même prouesse que l’illustre Sadler’s Wells, qui, en 1988 – sa

première production donc – a signé également le jumelé gagnant des Dewhurst

Stakes avec Prince of Dance et Scenic. Mais Sadler’s Wells a tout de même fait

légèrement mieux qu’Oratorio, puisque Prince of Dance et Scenic n’avaient pu

être départagés après photo. N’est pas Sadler’s Wells qui veut !

Il reste du chemin à faire

pour Oratorio avant de rejoindre Sadler’s Wells. Néanmoins, ce très bon début

au haras donne l’occasion de se pencher sur son cas et de revenir sur sa

carrière.

 

Sa carrière de course

Aidan O’Brien comparait

Beethoven et Oratorio – qu’il a entraîné –, disant  :

« Beethoven est comme son

père, il s’améliore à chaque course. » Vrai cheval de course, Oratorio ne

compte qu’une seule fausse note, dans le Derby d’Epsom (Gr1). Il y explorait la

distance de 2.400m, sur laquelle il n’a jamais retenté sa chance, et il

apparaît clairement qu’elle ne lui a pas convenu, puisqu’il a terminé dixième

sur treize, à 8/1. Au total, il compte quinze sorties, pour six victoires et

quatre places dans les trois premiers. Trois Groupes 1 sont tombés dans son

escarcelle, le Grand Critérium (Gr1), à 2ans, les Eclipse Stakes (Gr1) et les

Irish Champion Stakes (Gr1) à 3ans. Dans ces deux dernières courses, il battait

Motivator (Montjeu), lauréat du Derby

d’Epsom. Et il est amusant de

noter que Sadler’s Wells également avait remporté en son temps (1984) ces deux

épreuves à 3ans. Constant au plus haut niveau, Oratorio s’est également placé

dans les Phoenix Stakes (Gr1), les Dewhurst Stakes (Gr1), les 2.000 Guinées

anglaises et irlandaises (Grs1), les St James’s Palace Stakes (Gr1) et les

Champion Stakes de Newmarket (Gr1).

 

Oratorio, ventes et

black-type

Stationné à Coolmore,

Oratorio fait la monte à 17.500€. Cette année, le top-price européen pour un

yearling d’Oratorio a été atteint à Arqana, avec 230.000€ en août pour le lot

117. Mais l’an dernier, un foal par Oratorio a fait 400.000€, toujours chez

Arqana. Avant son coup d’éclat samedi à Newmarket, Oratorio comptait déjà un

gagnant au niveau black-type. Il s‘agit de Big Audio, placé chez Richard Hannon

et double lauréat de Listeds, dont l’une durant Royal Ascot.

 

Les “Oratorio” en France

Pour l’instant, le recul est

mince concernant les produits d’Oratorio vu sur le sol français. Sept chevaux

différents ont couru à treize reprises. Aucun n’a encore gagné et le meilleur

est Frederick Handel, placé chez Jonathan Pease. Il a terminé deuxième du Prix

de Villebon (F), puis troisième du Prix du Lude (F), deux bonnes courses

remportés par des ? JDG Rising Star ?.